Publicité
9 mars 2018 - 15:18

Pohénégamook a un projet de 2,7 M$ pour son camping

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Toutes les réactions 3

En 2014, la Ville de Pohénégamook procédait à l’inauguration du bâtiment polyvalent à la plage de la tête du lac. Elle est maintenant prête à aller de l’avant avec la première étape d’un projet de 2,7 millions de dollars pour augmenter la capacité d’accueil de son camping.

Louise Labonté, mairesse, parle d’un projet de Station récréative porté par la corporation du Centre touristique Tête-du-Lac Pohénégamook. «Les gens ne viennent plus à la plage que pour s’y baigner, nous devons leur offrir une valeur ajoutée», a-t-elle souligné. C’est l’entreprise Pohénégamook Santé Plein Air 2.0 qui s’occuperait du volet «activités» de la Station récréative. L’investissement de 2,7 M$ ne concerne cependant que l’augmentation de la capacité d’hébergement du camping municipal.

«En 2018, nous allons compléter l’aménagement de 75 emplacements de camping sans services», a mentionné Mme Labonté. C’est seulement en 2019 que l’on prévoit ajouter 155 emplacements sans et avec services, puisque cela demande plus de préparation pour la mise en place de l’électricité et l’eau potable. La troisième phase prévue en 2020 comprendrait 75 terrains avec services. Et finalement en 2022, ce serait 120 nouveaux emplacements avec services également.

En lien avec les premières phases, on prévoit l’engagement de 2 à 3 personnes à temps complet au cours de la saison estivale et 15 emplois temporaires. À la plage municipale au cours de l’été, il n’y a que des employés à temps partiels.

La réalisation de l’ensemble du projet dépend toutefois du financement disponible et de l’achalandage au fil des phases. «Le résultat va faire foi de tout», a lancé Louise Labonté. Actuellement, la Ville en est à l’étape de demander des appuis pour le montage financier. «De plus il y aura une rencontre d’information pour les gens du milieu d’ici la fin du mois de mars», a-t-elle précisé.

Rappelons que le Centre touristique Tête-du-Lac Pohénégamook a inauguré son bâtiment polyvalent en 2014, construit au cout d’un million de dollars. Pour l’ensemble de l’aménagement de la plage, on parle d’une somme de 1 500 000 $.

La plage de Pohénégamook accueille à chaque année plus de 20 000 visiteurs. Déjà en 2014, on projetait d’augmenter la capacité d’accueil du camping pour répondre à une demande grandissante. Depuis plus de 20 ans, le Centre touristique Tête-du-Lac Pohénégamook est sans contredit une attraction majeure pour la municipalité.

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

3 réactionsCommentaire(s)
  • WOW et enfin. Il y a longtemps que ça aurait dû se faire. Ça en prend des projets si on ne veut pas que ville Pohénégamook ne s'éteigne. Je ne suis pas résidente de Pohénégamook, mais pour y avoir été souvent j'en repars chaque fois peinée de voir ce beau coin de pays si peu développé, côté tourisme. BRAVO à ceux qui ont le courage de s'impliquer et foncer. Entourez-vous d'une équipe dynamique, qui crois en ce projet et ça va fonctionner. Ne lâchez pas.

    Québec - 2018-03-12 16:55
  • Bravo pour le beau projet! On attire les mouches avec le BON miel. Et me vous occupez pas des commentaires ... stupides. (Pour me pas dire plus méchament)

    aL - 2018-03-10 13:16



  • Cette article est un grand succès pour ce qui s'appelle la Nouvelle Langue . On lit ,il y a pleins de beaux mots mais on ne sait pas trop de quoi ça parle . Concrètement , c'est quoi un centre polyvalent ? Il va y avoir quoi là -dedans ? Le montage financier ,c'est un beau mot pour savoir qui va payer et combien . Le résultat va faire foi de tout ,cela veut dire que s'il ne vient personne , on ferme la boutique. La capacité d'accueil , c'est le nombre de places. On ne vient pas à la plage que pour se baigner en 2018 . C'est nouveau . Jamais avant on n'allait à la plage pour se montrer , faire des rencontres, cruiser , pique niquer etc...

    Je suggère des miroirs de place en place pour que les narcissiques puissent se contempler et un requin artificiel inoffensif dans l'eau pour vivre des sensations fortes. Il y a peut -être un sadique bénévole qui veut embarquer dans le projet .


    Jean Dulaque - 2018-03-09 17:43