Publicité
7 mars 2018 - 06:53

L’écocentre de Rivière-du-Loup refait à neuf

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

La MRC de Rivière-du-Loup a publié un appel d’offres afin de procéder au réaménagement complet de l’écocentre situé sur la rue Delage à Rivière-du-Loup. «Nous avons estimé les travaux à un maximum de 625 000 $, mais nous nous attendons à ce que la soumission la plus basse sera bien entendu inférieure à ce montant», a mentionné le directeur général de la MRC, Jocelyn Villeneuve.

Celui-ci a expliqué que l’écocentre sera déplacé sur le terrain situé juste à l’arrière de celui existant puisque les installations actuelles sont désuètes et que la Société V.I.A. a besoin de cet espace pour le développement de son centre de tri (contenu des bacs bleus). Ces deux terrains appartiennent à la Ville de Rivière-du-Loup. Quant à elle, la MRC de Rivière-du-Loup a le mandat de la gestion des écocentres sur son territoire.

L’entrée de l’écocentre demeurera au même endroit. Les gens auront à faire 100 mètres de plus et passeront à l’arrière du bâtiment Écochantier qui sert à la revente d’articles usagés comme des fenêtres et des portes en bois de même que certains matériaux de construction. «L’espace disponible passera de 5 000 à 7 500 mètres carrés. Il y aura un nouveau bâtiment d’accueil, deux abris pour protéger certains produits des intempéries et une plateforme centrale asphaltée. Tout l’espace sera maximisé, les gens pourront faire le tour du site pour déposer leurs matières», a noté M. Villeneuve.

Le directeur général de la MRC a également souligné que les opérations de l’écocentre seront maintenues pendant les travaux, celui-ci est accessible à la population à partir de la mi-avril. «Les nouvelles installations seront construites avant de fermer les anciennes», a-t-il souligné. La MRC de Rivière-du-Loup précise également dans l’appel d’offres que les travaux devront débuter aussitôt que possible, soit immédiatement après le dégel, et devront être terminés le 15 juillet prochain (construction du nouveau site et démantèlement de l’ancien). «Sa durée de vie utile sera de 25 ans», a conclu Jocelyn Villeneuve à cet effet.

DES TONNES DE MATIÈRES

En 2017, plus de 2 000 tonnes de matières ont été déposées à l’écocentre de Rivière-du-Loup. On y a enregistré 15 000 visites et cela ne fait qu’augmenter à chaque année. «91 % des matières sont revalorisées, donc 9 % prennent le chemin du site d’enfouissement sanitaire, c’est très bon. Rivière-du-Loup a l’avantage d’avoir son écocentre à proximité de sa population», a commenté M. Villeneuve.

Les citoyens de la MRC de Rivière-du-Loup ont accès à un deuxième écocentre situé dans la municipalité de Saint-Hubert. «Notre prochain défi est d’ouvrir un écocentre à Cacouna, près du site d’enfouissement sanitaire», a indiqué le directeur général. La population en général y aura accès comme pour ceux de Rivière-du-Loup et Saint-Hubert, mais la MRC en fera un écocentre pour les secteurs commercial, industriel et institutionnel, le seul pour cette clientèle. La pesée pour les camions servant pour le site d’enfouissement sanitaire pourrait également convenir pour ceux acheminant des matières à l’écocentre. «Comme incitatif, il pourrait y avoir un tarif avantageux pour l’écocentre par rapport au site d’enfouissement sanitaire», a expliqué Jocelyn Villeneuve.

Publicité

Commentez cet article