Publicité
20 février 2018 - 10:17 | Mis à jour : 10:40

Bilan des 100 jours du conseil municipal de Rivière-du-Loup

Francois Drouin

Par Francois Drouin, Journaliste

Twitter Francois Drouin
Toutes les réactions 4

S’il y a une phrase qui représente et regroupe les élus du conseil municipal de Rivière-du-Loup, c’est sans doute celle lancée par la mairesse Sylvie Vignet avant la séance plénière de lundi soir. «C’est l’humain qui est au cœur de tout ça, il faut en être conscient. Notre approche avec les 200 employés, c’est la collaboration, dans l’objectif de bien servir les citoyens.»

C’était aussi l’occasion de tracer le bilan des 100 premiers jours du conseil. Les élus, avec Mario Bastille, André Beaulieu, Steeve Drapeau, Nelson Lepage, Jacques Minville et Gérald Plourde ont rappelé que l’accent avait été mis sur le développement économique.

   >> Aussi à lire : Sylvie Vignet, les 100 jours du changement

Comme le soulignait Mme Vignet, la Corporation d'innovation industrielle technologique et économique (CIITÉ) a été remise de l’avant et le lancement de la première phase du Carrefour maritime. L’entrée ouest de la Ville sera l’une des priorités du conseil alors qu’une rencontre avec des promoteurs aura lieu le 22 mars prochain.

La production de biogaz liquéfié dont les retombées économiques se font toujours attendre est au cœur des préoccupations du conseil. Rappelons que la production de biogaz passe par l’augmentation de l’approvisionnement en matières organiques et qu’une ressource a récemment été engagée pour en faire la promotion, notamment dans l’utilisation du fameux bac brun. Les entreprises et les institutions seront aussi sollicitées.

Mais à la base, comme l’ont rappelé les membres du conseil, la volonté de la présente administration est de privilégier le «contact étroit» avec les citoyens. Une volonté qui trouve écho dans l’instauration du bureau des conseillers, une initiative de Nelson Lepage, où les citoyens peuvent y rencontrer leur conseiller, selon la plage horaire du jeudi de 9 h à 12 h pour M. Lepage et sur rendez-vous pour les conseillers d’autres districts.

 

 

 

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

4 réactionsCommentaire(s)
  • Prenez votre mal en patience... y'en reste 265 autres.

    Sans compter ceux des 3 années suivantes !

    Le capitaine Fish - 2018-02-23 20:48
  • Cher m Lapointe avec vous tout est correct vous semblez vivre dans un autre réalité. La question avions nous les moyens de nos ambitions et la réponse est non.

    Realiste - 2018-02-21 17:30
  • Mr. Tire-viande,
    Il y a ce soir (21 Février) une rencontre citoyens avec le conseil municipal pour parler de divers sujet qui préocupe les gens. Pourquoi ne pas y assister et donner vos suggestions au lieu de critiquer. Ces rencontres sont justement faites pour ça.

    René Lapointe - 2018-02-21 08:02
  • Avec beaucoup de rigueur, les dirigeants du dossier de l'usine de biométanisation, nous talonne leurs désormais célèbre excuse. Cette excuse est ... Roulement de tambour ,,,,,, LES CTOYENS NE PARTCIPE PAS ASSEZ À LA COLLECTE,,,,,
    Pourtant, dès milliers de tonne de matières ont été envoyées et aucun remerciement envers la population n'a été fait. Les dirigents accumule et déporte les dates du début de production à cause de leurs erreurs de gestion à eux. L'usine va t-elle fonctionner un peu juste pour faire taire durant quelques temps les méchants détracteurs du projet? Durant ce temps, le défit continuera t-il de s'accumuler profitant d'une bonne nouvelle? Faudra t-il acheter d'autres équipements étant donner l'usure de celle en place qui s'usent sans bénéfice? L'équipement tiendra t-il le coup? L'usine n'a pas encore fonctionné, comment peut on savoir que ça tiendra le coup pour produire des milliers de litres par semaine ? Les dirigents sont très optimiste, ils ne sont tout de même pas pour nous avouer que ce projets est une plus ou moin bonne idée . Après tout, ça crée de l'emploie dans la région.

    Tite-viande - 2018-02-20 22:46