Publicité
16 février 2018 - 06:04

Autoroute 85 : Saint-Antonin et après Saint-Honoré

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Toutes les réactions 1

Dans un bulletin d’information diffusé en ce mois de février, le ministère des Transports du Québec confirme que les premiers travaux de construction de l’Autoroute 85 prévus en 2018 auront lieu à Saint-Antonin et par la suite à Saint-Honoré-de-Témiscouta.

«Ils seront réalisés à Saint-Antonin sur des terres publiques, pour lesquelles aucune acquisition n’est requise. Par la suite, le Ministère priorisera un secteur à Saint-Honoré-de-Témiscouata, réparti de part et d’autre de la route 291», précise-t-on dans le document.

La phase III de 40 kilomètres de l’Autoroute Claude-Béchard, soit de Saint-Antonin à Saint-Louis-du-Ha! Ha!, est divisée en 7 tronçons dont le premier devrait être mis en service en 2021 et les autres de façon graduelle jusqu’en 2025. Le 29 janvier dernier, le député-ministre Jean D’Amour, les élus municipaux et les préfets ont été invités à participer à une rencontre avec le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports à cet effet.

Dans ce bulletin d’information, on rappelle également que les travaux de déboisement pour le premier secteur ont commencé en octobre 2017. Le Ministère réalise également, depuis 2016, des forages et des puits d’exploration afin de procéder aux études géotechniques et pédologiques requises, sur l’ensemble du tracé. À ce jour, 3 000 puits d’exploration et 1 300 forages ont été réalisés.

260 PROPRIÉTÉS

À cette phase, le Ministère doit procéder à l’acquisition d’environ 260 propriétés. Pour 130 d’entre elles, le processus d’acquisition est commencé et 15 dossiers sont déjà réglés (14 dossiers résidentiels et 1 commercial). Les autres propriétaires concernés seront rencontrés lorsque les plans d’acquisition seront terminés, soit d’ici l’hiver 2019. Les rencontres seront planifiées en fonction de l’avancement des travaux.

ORIGNAUX

Une étude sur les déplacements des orignaux dans les secteurs de Rivière-du-Loup et du Témiscouata se déroule parallèlement au projet. Elle permettra notamment de mieux anticiper l’utilisation du territoire par les orignaux lors de la mise en place d’infrastructures routières, de favoriser le passage sécuritaire de la grande faune aux endroits stratégiques et de diminuer les accidents routiers avec les cervidés. Pour recueillir les données, des colliers télémétriques ont été installés sur 20 orignaux dans les secteurs désignés.

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Qu'attendent les résidents et élus de Trois-Pistoles, Saint-Simon, Saint-Fabien, Bic et Rimouski pour réclamer le prolongement de l'autoroute 20 dans leur secteur respectif ? Les élections les amis, n'oubliez pas les élections. C'est le temps ou jamais. Pas tannés de la visibilité nulle et de la route fermée sur la 132 ?

    Allumez - 2018-02-16 16:38