Publicité
13 février 2018 - 10:41 | Mis à jour : 13:28

Près de 6 M$ pour l’entretien des écoles du KRTB

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 3

Tout près de 20 écoles du KRTB bénéficieront d'une certaine cure de rajeunissement au cours des prochains mois. Le député et ministre Jean D’Amour a annoncé, ce mardi 13 février, un investissement s’élevant à environ 6 M$ en vue de la saison des travaux d'entretien de l’été 2018. 

Présent à l’École secondaire de Rivière-du-Loup, mardi avant-midi, M. D’Amour a présenté la bonne nouvelle devant des représentants des commissions scolaires régionales, des membres des directions et des élèves. Concrètement, la Commission scolaire de Kamouraska - Rivière-du-Loup recevra plus de 3,8 M$ pour 8 projets. La Commission scolaire du Fleuve-et-des-Lacs obtiendra plus de 2 M$ pour 15 projets.

Les sommes présentées couvriront les travaux à caractère urgent, mais non couverts par les mesures habituelles de maintien d’actifs immobiliers. Il est question par exemple de peinture, de remplacement de portes de casiers, de fenêtres défectueuses, de poignées de porte défectueuses, ou de remplacement individuel de tuiles de plancher ou de plafond suspendu. 

«Je tiens à souligner le travail de nos commissions scolaires, notamment celle de Kamouraska-Rivière-du-Loup, qui gardent une très belle qualité au niveau du parc d’établissements. Les édifices sont bien entretenus, mais en même temps, il faut continuer à le faire et c’est ce qui explique l’annonce d’aujourd’hui», a partagé M. D’Amour. 

Au Bas-Saint-Laurent, c’est tout près de 14 M$ qui sont investis par le gouvernement. En province, l’enveloppe budgétaire représente près de 740 M$, «une somme historique», dit-on. Rappelons aussi qu’en avril 2017, le gouvernement du Québec avait annoncé l’octroi de 5,9 M$ au KRTB pour maintenir les écoles de la région en bon état. 

COMMISSIONS SCOLAIRES

Évidemment, la nouvelle a réjoui la présidente de la Commission scolaire Kamouraska-Rivière-du-Loup, Édith Samson. De l’argent pour offrir aux élèves de meilleurs milieux d’apprentissage est toujours le bienvenu, dit-elle. 

«Ce sont de bonnes nouvelles quand on reçoit de l’argent pour le maintien de bâtiments. On en prendra toujours plus, évidemment, mais ça nous aide (…) C’est la semaine de la persévérance et c’est un élément majeur de permettre à nos élèves de s’épanouir dans notre milieu», a-t-elle souligné.

La Commission scolaire recevra notamment 933 000 pour la réfection des blocs sanitaires à l’École secondaire de Rivière-du-Loup. «C’est un gros plus et ça répond vraiment à des besoins essentiels», a-t-elle ajouté. 

PROJETS 

Sur le territoire de la CS Kamouraska-Rivière-du-Loup, les écoles Roy (553 000 $), La Chanterelle de Saint-Paul-de-la-Croix (101 000 $) et Desbiens de Saint-Arsène (490 000 $) accompagnent notamment l’ÉSRDL. 

Sur le territoire de la CS du Fleuve-et-des-Lacs, il est question des écoles de Saint-Simon (34 000 $), Notre-Dame-de-Grâce (95 000 $), Saint-David (32 500 $), Saint-Joseph (80 000 $), Sainte-Rita (65 000 $), des Verts-Sommets (164 000 $), l’Envol (45 000 $), Lac-des-Aigles (100 000 $), Gérard-Collin (164 000 $), Litalien de Trois-Pistoles (55 000 $), l’Oiseau-Chanteur (75 000 $), April de Saint-Jean-de-Dieu (55 000 $), ainsi que l’École secondaire de Cabano (400 000 $), de Dégelis (425 000 $) et l’École du couvent du Saint-Rosaire (274 000 $).

GYMNASE À SAINT-MODESTE 

Par ailleurs, Jean D’Amour a confirmé que le dossier de gymnase à l’école de Saint-Modeste est toujours sous analyse, mais il évolue bien. «Ce projet va assurer la pérennité de l’école à Saint-Modeste et ç’en est un que je veux réaliser comme député. On parle de juin pour une annonce, je pense que c’est possible.»

Enfin, au sujet du dossier de Saint-Antonin, M. D’Amour ne dit pas non à la construction d’une nouvelle école éventuellement. «Je n’ai jamais caché que dans mon esprit, en termes de développement, il y a de la place pour Saint-Antonin. Selon moi, on doit éviter les déplacements d’élèves. Si on a des besoins en construction, et bien qu’on construise une école! C’est un beau défi financier à relever au cours des prochaines années», a-t-il lancé. 
 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

3 réactionsCommentaire(s)
  • Allez chercher l'argent des médecins....on leur tout ce qu.ils veulent rien ne change au niveau des urgences, le salaire des médecins explosent...pendant ce temps tous ces milliards pour nos écoles, gymnases.....rien juste des promesses!!!!

    denis - 2018-02-16 16:22
  • Si on a besoin de ça, alors construisons et si on a besoin de ceci, alors construisons. Le beau défi financier, monsieur D'Amour, c'est de prendre l'argent des contribuables et de l'effeuiller ici et là. Là-dedans, vous êtes le meilleur. Vous ne changez pas, des promesses, des promesses et finalement, vous les remettez toujours à l'année électorale et les gens ne se souviennent jamais que ça fait 4 ans qu'ils attendent après la réalisation de ces promesses vieilles de 4 ans et renouvelées à chaque élection.
    Allez venez milord, vous asseoir à ma table et promettre l'or qui vous rendra plus confortable. Je donnerai des contributions pour les prochaines élections et votre mémoire tombera dans le noir encore pour 4 ans mes électeurs inconscients. L'argent des autres servira votre hôte.

    Constat - 2018-02-13 17:26
  • Profitez-en monsieur sourire, vous achevez votre beau temps! De l’argent que votre gouvernement n’a pas en plus...Vite le 1er octobre.

    GrosLoup - 2018-02-13 15:29