Publicité
7 février 2018 - 14:24

Les organismes communautaires du Témiscouata sortent leurs pelles

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Toutes les réactions 1

Une vingtaine de femmes de divers organismes communautaires ont sorti leurs pelles et participé à un «Pellete’in» vers 11 h 30 le 7 février sur la rue Commerciale à Témiscouata-sur-le-Lac, secteur Cabano, afin de dénoncer les coupes dans les services publics et les programmes sociaux.

Des représentantes des organismes Source d’espoir Témis, Centre Femmes du Témiscouata, Cuisines collectives de Cabano et Re-Sources Familles se sont fait entendre pendant l’heure du diner. Elles portaient toutes au moins un vêtement rouge symbolisant leur colère et leur désaccord concernant les décisions gouvernementales. Le «Pellete’in» était organisé afin de dénoncer les responsabilités qui sont «pelletées dans la cour» des organismes communautaires.

«Nous demandons un réinvestissement de 20 M$ pour les 170 organismes communautaires du Bas-Saint-Laurent. Les coupures des dernières années ont permis au gouvernement de générer 4,5 G$ de surplus. Il a fait le choix de baisser les impôts plutôt que de réinvestir dans les services sociaux, et ce sont encore une fois les gens les plus riches qui en profitent. Les plus pauvres sont ceux qui paient le prix de ces coupes», explique Fanny Pilon, coordonnatrice du Regroupement des assistées sociales et des assistés sociaux du Témiscouata (RASST) et porte-parole des organismes du Témiscouata.

Une autre action de visibilité se déroulait simultanément à Dégelis. Divers intervenants du RASST ont distribué des tracts invitant la population à appeler le député de la région, Jean D’Amour, pour lui faire part de l’importance du financement des organismes communautaires.  

Les 4 000 organismes communautaires de la province demandent 475 M$ en financement supplémentaire afin de pouvoir respecter pleinement leur mission, dans le respect de leur autonomie.

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Bel effort et beau message. Bravo! Ce que fait le municipal donne aussi un son de cloche aux autres paliers gouvernementaux. On se souviendra malheureusement d'une ville qui décidait d'aider un pays lointain lorsque la priorité devait se centrer sur nos organismes venant en aide à notre population, car ils ont aussi des besoins.

    André - 2018-02-07 14:55