Publicité
1 février 2018 - 14:04 | Mis à jour : 14:17

Trois-Pistoles tournée vers les Olympiques

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

La Ville de Trois-Pistoles se prépare rapidement à vibrer au rythme des prochains Jeux olympiques de PyeongChang. Afin de souligner l’exploit du patineur artistique Charlie Bilodeau et surtout de l’encourager pour la compétition, toute la population est conviée à un rassemblement unique le 14 février prochain, dès 20 h, à l’auditorium de l’École secondaire. 

Lors de cette soirée, la dernière épreuve de couple en patinage artistique de Charlie et sa partenaire Julianne Séguin, le programme libre, sera présenté sur écran géant. Cette activité est offerte gratuitement et promet une belle ambiance de fête. 

«Charlie est le premier athlète originaire de Trois-Pistoles à atteindre les Jeux olympiques, c’est un moment historique», a lancé le maire Jean-Pierre Rioux, bouillant de fierté. «On ne pouvait pas passer à côté. Imaginez tout ce que ça représente en termes d’énergie et de sacrifices pour lui (et sa famille!) d’atteindre un tel niveau. C’est donc la moindre des choses que la population puisse lui donner une tape sur l’épaule et lui dire qu’elle est derrière lui à sa façon», a déclaré le maire Jean-Pierre Rioux. 

Jeunes et moins jeunes sont donc conviés à venir célébrer l’accomplissement de Charlie. Les personnes présentes sont d’ailleurs invitées à s’habiller aux couleurs du Canada (rouge et blanc) et à créer, si elles le souhaitent, des affiches à brandir. Sur place, popcorn, rafraichissements et grignotines seront disponibles. 

Notons que c’est lors de cette soirée que l’on connaitra le classement final de notre couple favori. Celui-ci sera annoncé vers 22 h 30, à la suite du passage des 20 couples en liste lors de la compétition. 

BILLETS

Les places étant limitées, l’organisation invite les citoyens intéressés à se procurer rapidement leur billet à l’hôtel de ville, entre 8 h 30 et 12 h ou 13 h et 16 h, du lundi au vendredi. Il est également possible de réserver par téléphone en contactant le 418-851-1995, poste 0, ou en laissant un message sur la boite vocale. 

MESSAGES D’ENCOURAGEMENT 

Pour ajouter aux festivités, et afin d’offrir un beau souvenir à Charlie Bilodeau, la Ville de Trois-Pistoles propose aussi aux citoyens de venir déposer des mots d’encouragement et de félicitations dans une boite aux lettres située à l’hôtel de ville. L’idée est de lui offrir une grande vague d’amour et de fierté lors de son retour à Trois-Pistoles à la suite de ses performances aux Jeux olympiques. Un petit mot ou un simple dessin lui arracheront certainement un grand sourire!

CAMPAGNE DE FINANCEMENT 

Enfin, la Ville de Trois-Pistoles invite ses citoyens à encourager financièrement Linda Joubert, mère de Charlie, qui fera le voyage jusqu’en Corée du Sud pour l’évènement. À peine quelques jours passés à PyeongChang couteront pas moins de 10 000 $, les billets d’avion, les chambres sur place et les billets d’entrée aux compétitions étant offerts à des sommes astronomiques. 

À titre d’exemple, le maire Jean-Pierre Rioux a offert sa contribution personnelle, le jeudi 1er février. «J’espère que les gens feront de même. La famille souhaite supporter le rêve de leur fils qui est notre fierté à nous aussi. Pour moi, c’est naturel que cette fierté puisse être soulignée sous cette forme.»

Afin de contribuer à la campagne de sociofinancement nommée «Soutien familial voyage olympique», visitez le site GoFundMe (www.gofundme.com/soutien-familial-voyage-olympique). La plateforme est très sécuritaire. 

Notons qu’une vente de chandails à l’effigie de Charlie, conçus par sa sœur Marilie Bilodeau, est en cours. Ils sont disponibles au Café Grains de Folie ou sur la boutique virtuelle Etsy de l’artiste sous le nom de Demoiselle Papillon. 

Que ce soit à la maison ou lors d’un des nombreux rassemblements, tous sont invités regarder la performance de Charlie Bilodeau et sa coéquipière Julianne Séguin, les 13 et 14 février, à 20 h, sur les ondes de Radio-Canada. 

 

Publicité

Commentez cet article