Publicité
25 janvier 2018 - 15:39 | Mis à jour : 15:56

Le gouvernement du Québec dévoile une stratégie visant les régions

Info Dimanche

Par Info Dimanche, web@infodimanche.com

Toutes les réactions 1

Le gouvernement du Québec a présenté le 25 janvier sa «Stratégie gouvernementale pour assurer l'occupation et la vitalité des territoires 2018-2022». «Cette stratégie guidera les actions du gouvernement du Québec pour les prochaines années», précise le ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire (MAMOT).

Au terme d’une tournée de consultation tenue en 2017 par le ministre du MAMOT, Martin Coiteux, accompagné des ministres responsables des régions, le comité directeur a déterminé six grandes priorités pour le Bas-Saint-Laurent qui débutent toutes par le terme «Agir pour».

  • Agir pour l'attractivité de la région;
  • Agir pour l'équité entre les personnes et les collectivités en s'assurant de placer le développement social au cœur de la vitalité et de l'occupation des territoires;
  • Agir pour un environnement sain et une vie de qualité;
  • Agir pour un entrepreneuriat et une main-d'œuvre dynamiques et diversifiés;
  • Agir pour la vitalité des communautés rurales;
  • Agir pour faire du Bas-Saint-Laurent un leader innovant dans ses domaines identitaires tels que le bioalimentaire, le forestier, le maritime et l'eau, la tourbe, l'environnement et les énergies vertes et renouvelables.

Notons que ces diverses priorités sont présentées moins de 10 mois avant les prochaines élections provinciales qui se tiennent désormais à date fixe le 1er octobre 2018.  Du côté du gouvernement, on assure qu’il «s'agit d'un véritable changement de culture. Désormais, les décisions se prendront dans les régions plutôt qu'à Québec. En effet, le gouvernement alignera ses actions sur les priorités déterminées par les acteurs régionaux. Les ministères et organismes gouvernementaux devront ainsi adapter leurs actions de façon à répondre à ces priorités.»

«Avec la Stratégie, nous travaillerons ensemble pour assurer l'occupation et la vitalité de nos territoires en élaborant des projets durables qui répondent aux défis propres au Bas-Saint-Laurent. C'est le début d'une nouvelle gouvernance de proximité», a commenté le ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent, Jean D'Amour. Les priorités formulées pourront, au besoin, être révisées à compter de 2019. L'intervention des ministères sera inscrite dans des plans d'action qui devront être rendus publics d'ici mars 2018. Ces derniers seront ensuite regroupés dans un plan d'action commun à l'été.

Pour appuyer la Stratégie, le gouvernement du Québec a adopté récemment le projet de Loi visant principalement à reconnaitre que les municipalités sont des gouvernements de proximité et à augmenter à ce titre leur autonomie et leurs pouvoirs.

 

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Oh les belles promesses d'élections.... Que dire de plus...

    Marie-L - 2018-01-25 16:25