Publicité
29 janvier 2018 - 11:40 | Mis à jour : 13:09

Nouveau service d’orthophonie à distance et accessible en région

Célébrant sa deuxième année d’existence, la Clinique d’orthophonie sociale de Québec (COSQ) a lancé le 15 janvier un service novateur de téléorthophonie pour une clientèle qui a souvent peine à trouver des services en région.

«La téléorthophonie, c’est un service d’orthophonie à distance, tout simplement», précise Elie Belley-Pelletier, directeur général de la Clinique.  Les études démontrent qu’il s’agit d’une manière tout aussi efficace de traiter plusieurs troubles de langage et, constatant les besoins urgents des familles, nous avons choisi de les rendre accessibles partout au Québec.»

Les problèmes d’accessibilité aux services d’orthophonie sont nombreux au Québec, les patients étant souvent divisés entre d’importantes listes d’attente au public et des services privés très couteux. En région, la situation est encore plus difficile puisque le marché privé est très peu développé et qu’il existe plusieurs enjeux liés à la disponibilité de personnel.

« La clé pour le développement du langage des enfants, c’est l’intervention précoce, indique Sarah Bérubé-Lalancette, orthophoniste et directrice Clinique. Plus l’intervention professionnelle se fait tôt, plus on donne de chance aux enfants d’avoir un cheminement scolaire normal. De plus, plusieurs autres troubles de communication comme le bégaiement, les troubles de voix ou la dysphasie se traitent très bien à distance.»

Grâce à un appui financier de la Ville de Québec dans le cadre du projet Québec ville entrepreneuriale, la Clinique d’orthophonie sociale a investi près de 65 000$ pour développer une application mobile et l’expertise nécessaires pour rejoindre la clientèle en besoin, peu importe leur situation géographique au Québec.

Un projet pilote a d’ailleurs eu lieu avec succès cet automne avec le groupe Acti-Familles dans la MRC du Témiscouata.

Publicité

Commentez cet article