Publicité
15 janvier 2018 - 14:46

Une écoglace pour le Centre sportif Phil Latulippe

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Toutes les réactions 4

Les membres du conseil municipal de la Ville de Témiscouata-sur-le-Lac ont choisi de reconstruire le Centre sportif Phil Latulippe dans le quartier Cabano avec une écoglace mettant de côté l’engagement de l’ancien conseil d’y aller avec une glace artificielle.

Dans une vidéo diffusée sur Facebook, le maire Gilles Garon a expliqué cette décision afin de respecter la capacité de payer des contribuables et par les besoins exprimés par la Commission scolaire du Fleuve-et-des-Lacs. Lors des échanges effectués entre la Ville et la CS, cette dernière a indiqué qu’une glace artificielle n’est pas indispensable à son utilisation, elle qui a mis de l’avant une concentration sport-études en ballon sur glace. Pour la Ville, la CS devait être son principal partenaire pour le projet avec une glace artificielle dont le cout seulement pour cet ajout est estimé à 2,4 millions de dollars ou 170 000 $ par année pour un emprunt à long terme. La compagnie d’assurance a accordé 3,6 M$ suite à l’effondrement du Centre sportif Phil Latulippe.

«Les membres du conseil sont désolés de cela et évidemment ils apprécieraient d’être capables de faire le projet avec une glace artificielle, sauf je pense qu’il y a le côté de raison au niveau de la finance. Puis je comprends, ils y en a surement qui vont dire que j’ai dit en campagne électorale qu’il allait y avoir une glace artificielle. Oui je l’ai dit, je suis désolé en fait aujourd’hui d’arriver avec un constat que si je n’ai pas de partenaire financier alors on n’amènera pas la Ville dans un mur. On est responsable au niveau financier, les gens comprennent bien ça et l’ensemble des contribuables comprennent bien ça», a mentionné M. Garon.

Le maire dit comprendre la déception des utilisateurs. «Ils veulent former un groupe de travail et montrer leur intérêt à la Commission scolaire. On n’est pas dans cette action-là», a-t-il précisé. Il a cependant ajouté que les citoyens de Témiscouata-sur-le-Lac paieront en taxes scolaires cette année à la Commission scolaire du Fleuve-et-des-Lacs une somme de 1 350 000 $.

Gilles Garon a également rappelé que le projet de réfection et d’agrandissement de l’aréna Jacques Dubé dans le quartier Notre-Dame-du-Lac s’élève à 14,5 M$. Les gouvernements du Canada et du Québec y mettent 4,6 M$ chacun. La Ville reçoit aussi 1,5 M$ en compensation pour les travaux de l’autoroute 85. Témiscouata-sur-le-Lac devra donc financer un montant de 3,5 M$.

RÉPONSE DE LA CS

Rejoints par téléphone, Guilmont Pelletier, président et Bernard D’Amours, directeur général de la Commission scolaire du Fleuve-et-des-Lacs, ont présenté leur position dans ce dossier. «Ce n’est pas de notre juridiction, la Commission scolaire est locataire et nous sommes prêts à signer un protocole d’entente pour l’utilisation du Centre sportif Phil Latulippe. Il y a sept arénas sur notre territoire et personne n’a jamais demandé de l’argent pour que l’on soit partenaire. La Commission scolaire est propriétaire d’une piscine intérieure à Dégelis pour laquelle nous avons réalisé des rénovations de deux millions de dollars; la Commission scolaire a payé et les Municipalités louent pour son utilisation», a mentionné M. Pelletier.

«Nos activités de glace n’ont pas arrêté depuis l’effondrement du Centre sportif, même si nous avons des couts additionnels. La Commission scolaire a des projets dans toutes ses écoles, elle s’occupe de tous ses élèves sur son territoire», a pour sa part indiqué M. D’Amours. Concernant le taux de taxation, le directeur général a parlé d’équité. «Dans les 32 municipalités de notre territoire, le taux de taxation scolaire est à 0.30 $ du 100 $ d’évaluation. Il n’y a pas d’injustice, nous voulons donner des services équitables», a poursuivi Bernard D’Amours.

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

4 réactionsCommentaire(s)
  • Si une piscine et son entretien peut appartenir à la CS, pourquoi ne pourrait-il pas ainsi pour un arėna?
    Une entreprise conjointe à frais partagés?
    Ça se fait ailleurs et pas trop loin à part ça.

    Bien ėveillé - 2018-01-18 21:13
  • L'aréna de Cabano est une infrastructure qui appartient à la municipalité contrairement à la piscine de Dégelis qui elle, appartient à la CS. Faudrait pas mélanger les deux. Les taxes scolaires, elles, servent pour nos enfants qui vont à l'école.

    Edith - 2018-01-17 14:51
  • S'il est vrai que ces arénas sont un fardeau qui coûte cher à la grande communauté du Témis, pourquoi dès lors reconstruire Phil Latulippe?
    Avec l'argent récupéré des assurances et les autres provisions anticipées, une piscine serait de loin un meilleur acquis pour la communauté.
    D'autant plus qu'elle est inexistante, complémentaire en diversifiant les besoins de loisirs tout en permettant un usage par toute la communauté, les vieux inclus.
    Une manière de faire différent en diversifiant.
    Et si la CS à pu payer pour Dégelis dans la rénovation de sa piscine, sûr qu'elle peut aussi en faire autant pour TSLL.
    Tout le Témis paie des taxes scolaires. Normal qu'elles retournent à tous.

    Bien éveillé - 2018-01-15 23:46
  • Aucune information nouvelle justifiant un changement de décision suite à l'élection du 5 novembre! Bravo à la CSFL de mettre les pendules à l'heure et de redonner le singe à son propriétaire! Avec 40% d'utilisation des arénas au Témiscouata, un déficit de 400 00/an et + dans les 4 arénas du Témiscouata (NDDL,Dégelis,Rivière-Bleue,Cabano), facile à comprendre que ni la MRC, ni la CSFL ne veulent prendre en charge ces projets de rêveurs!

    Gaétan Ouellet - 2018-01-15 16:54