Publicité
4 janvier 2018 - 13:24

Distributions Paul-Émile Dubé déménage à Rimouski en 2001

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

*En 2017, votre journal Info Dimanche a célébré ses 25 ans de publication. En cette année particulière, nous vous offrons un retour sur certains des faits ayant marqué notre région en compagnie de ceux qui les ont animés.

Le 19 novembre 2000, Info Dimanche publiait en ses pages que l’entreprise Distributions Paul-Émile Dubé déménagerait son secteur des opérations à Rimouski. Cette décision a provoqué le déplacement d’une cinquantaine d’emplois de Trois-Pistoles vers Rimouski. Un coup dur pour l’économie pistoloise.

Jean-Pierre Rioux, le maire actuel de Trois-Pistoles, se souvient que ce déménagement est survenu alors qu’il siégeait à la municipalité en tant que conseiller. «Cette entreprise faisait partie des meubles de la Ville. Le conseil avait eu vent que les entrepreneurs Félix Jean et Gaston Rioux voulaient transférer des emplois, nous avons tenté de trouver une solution afin de les garder, mais le marché a fait que c’était inévitable pour eux d’aller à Rimouski.»

Le centre de transformation, qui se trouvait alors à Saint-Louis-du-Ha ! Ha ! est déménagé dans les Basques, amenant avec lui une dizaine d’emplois. Les secteurs des opérations, des ventes et des achats comprenant une cinquantaine de postes ont tous été transférés à Rimouski.

«Je me souviens que cela avait été assez dur à prendre pour les citoyens, de voir partir une entreprise avec qui ils partageaient leur vie depuis les années 1960. C’était un important employeur pour la région des Basques», raconte Jean-Pierre Rioux. L’entreprise a finalement été achetée en 2008 par Groupe Alimentaire R.T. Ltée du Bic et incorporée plus tard dans Colabor inc.

Selon M. Rioux, la Ville de Trois-Pistoles n’est pas vouée à accueillir de grandes industries, elle doit miser davantage sur le secteur touristique et des services. «Pour le moment, c’est le manque d’hébergement qui heurte le développement de Trois-Pistoles, nous sommes rendus là. Il nous faut un projet de société pistolois qui fera le lien entre tous les attraits touristiques et culturels.» Ce virage permettra selon lui de stimuler l’économie du milieu. Jean-Pierre Rioux souhaite ainsi l’ouverture d’un complexe hôtelier à Trois-Pistoles, comprenant une offre d’hébergement d’une cinquantaine de chambres. Il s’agit d’un projet de plus de 10 M$ qui devrait voir le jour entre 2018 et 2019. Le bâtiment comprendrait aussi une station-service et un emplacement de restauration rapide. Une salle de réunion pouvant accueillir de 200 à 300 personnes est aussi dans les plans.

Publicité

Commentez cet article