Publicité
19 décembre 2017 - 14:10

Bilan de fin d’année pour Guy Caron

Francois Drouin

Par Francois Drouin, Journaliste

Twitter Francois Drouin

La dernière année du député fédéral de Rimouski – Neigette – Témiscouata - Les Basques et chef parlementaire du Nouveau Parti démocratique (NPD), Guy Caron, fut de son propre aveu la plus occupée de sa carrière politique. Le député a tracé le lundi 18 décembre son bilan d’année lors d’une conférence de presse tenue à Rimouski.

De la course à la chefferie à son nouveau rôle comme chef parlementaire du NPD en passant par des dossiers nationaux et régionaux plus sensibles comme les télécommunications au Bas-Saint-Laurent, l’année 2017 a été fertiles en développements pour Guy Caron.

Le député a accueilli favorablement l’investissement de 290 M$ annoncé par le gouvernement du Québec le 20 novembre dernier, afin de connecter 100 000 foyers dans les régions du Québec. Mais selon lui, il reste encore beaucoup de travail à faire, particulièrement dans la couverture cellulaire.

«Il est impératif que les régions rurales puissent avoir un accès à Internet haute vitesse, surtout pour les entrepreneurs, les petites entreprises émergentes, estime Guy Caron. C’est un pas dans la bonne direction, mais il reste encore plusieurs questions en suspens : quelles seront les premières régions qui recevront l’investissement? Est-ce que la couverture cellulaire deviendra elle aussi un service de télécommunication de base ?»

Le néodémocrate a réitéré ses inquiétudes face aux travailleurs saisonniers de la région et qui selon lui vivront une fois de plus la réalité du trou noir dans le Bas-Saint-Laurent. Une situation, argüe Guy Caron, qui sera empirée par la diminution marquée du taux de chômage de la région, ce qui diminuera également le nombre de semaines de prestations et augmentera donc la durée du trou noir.

Dans ce dossier, le député fédéral travaille de concert avec le groupe Action-Chômage Kamouraska, pour sensibiliser le ministre Jean-Yves Duclos à cette réalité et au besoin urgent d’agir.

NATIONAL

Sur le plan national, le député a ciblé les problèmes éthiques affectant le gouvernement libéral alors que la Commissaire aux conflits d’intérêts et à l’éthique a ouvert pas moins de quatre enquêtes sur la situation de ministres, dont deux sur le ministre des Finances Bill Morneau, et une sur le premier ministre.

M. Caron a aussi ciblé les problèmes liés au système de paye Phénix, la situation fiscale avantageuse accordée à Netflix et les autres géants américains du Net qui n’auront pas à imposer la taxe de vente à leurs clients, contrairement à leurs concurrents canadiens et l’impact de cette mesure sur l’avenir des médias canadiens, et en particulier de la presse écrite.

Publicité

Commentez cet article