Publicité
7 décembre 2017 - 06:05

Une soirée de jeux comme levée de fonds pour Martin Couturier Gagné

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Depuis le 14 mars, Martin Couturier Gagné, atteint d’un spina bifida, une malformation de la colonne vertébrale, amasse des fonds afin d’acquérir une minifourgonnette Dodge Caravan adaptée qui favorisera son indépendance. Il organise, le 7 décembre de 18 h à 23 h, une soirée de jeux de société et de jeux vidéo au Carrefour du Cégep de Rivière-du-Loup, le «Gamenight V2».

En quête d’autonomie et de plus de liberté, ce jeune homme de 22 ans qui se déplace en fauteuil roulant depuis sa naissance estime que l’acquisition d’une voiture lui permettra de poursuivre son cheminement, comme les autres de son âge.

Il a maintenant en banque une somme de 2 215 $ sur un objectif d’environ 40 000$. Cette fois, Martin Couturier Gagné s’est entouré des partenaires EB Games, la Boutique du travailleur, la Table ronde et la Boutique du Jouet afin de remettre des prix de participation.

«Nous allons faire tirer deux cartes-cadeau de 50 $ chez EB Games, une Nintendo Switch, un jeu de Jokes de papa et un jeu ‘’L’Osti de jeu’’ pour les participants», précise-t-il.

Plus d’une vingtaine de jeux de société seront disponibles sur place, avec de l’animation. La console Nintendo Switch sera également à l’essai lors de cette soirée avec une grande sélection de jeux. Des tournois de «Jokes de papa» et de «L’Osti de jeu» sont aussi prévus.

Tout l’argent amassé lors de cette soirée spéciale sera remis à Martin Couturier Gagné pour l’achat de son véhicule adapté. Tous ceux qui ont acheté un billet courent également la chance de remporter une console SNES Mini classique.

Les billets au cout de 10 $ sont en vente auprès de la Boutique du Travailleur sur la Lafontaine (Nicolas), au magasin EB Games de Rivière-du-Loup et directement à Martin Couturier Gagné aux résidences du Cégep de Rivière-du-Loup.

Il est possible de supporter le projet de Martin en se rendant au www.gofundme.com/4-roues-de-plus-vers-lindependance.

 

Publicité

Commentez cet article