Publicité
19 novembre 2017 - 14:08

Changement de procédures dans le Fonds de soutien aux projets structurants de la MRC des Basques

Toujours soucieuse d’améliorer ses façons de faire, la MRC des Basques traitera désormais les dossiers en continu dans le cadre du Fonds de soutien aux projets structurants (FSPS) plutôt qu’au moyen d’appels de projets à date fixe.

La réception, l’analyse et la sélection des projets se feront tout au long de l’année, et ce, dès maintenant. Un rappel sera émis deux fois par an dans les médias et auprès des municipalités des Basques pour solliciter de nouveaux dossiers. Le FSPS est un outil de renforcement et de soutien au développement du territoire. Il contribue à faire émerger des projets structurants provenant de différents acteurs et de différentes sphères d’activités.

Lors du dernier appel de projets tenu en 2017, 51 dossiers ont reçu une aide financière variant de 350 $ à 5 000 $ pour un montant total de 142 319 $. Parmi les projets retenus, mentionnons entre autres : la maison Martin-Matte, le Défi Pierre Lavoie de l’École secondaire de Trois-Pistoles, le projet de cirque de l’École de Sainte-Rita, le développement de programmation pour la Télévision communautaire des Basques et du Haut-Pays et l’embauche d’une personne pour le développement du Marché du bon voisinage et le parc Croc-Nature de Saint-Simon et l’aide à l’embauche d’une nouvelle animatrice pour la maison des jeunes de Saint-Jean-de-Dieu.

Pour chaque projet déposé, les promoteurs doivent démontrer les efforts mis de l’avant pour trouver d’autres sources de financement. Le soutien maximum est de 5 000$. Les dossiers de candidature doivent comprendre les objectifs du projet, la clientèle associée, le lieu et la date du projet, le développement, l’échéancier des activités, l’estimation des couts et une identification des sources de financement. 

Pour de plus amples informations et pour déposer un projet, contactez Michel Moreau, agent de développement rural de la MRC des Basques au 418-851-3206, poste 3135. 

 

Publicité

Commentez cet article