Publicité
13 novembre 2017 - 15:18

L’autoroute Claude-Béchard et le Témiscouata mis en valeur dans l’aréna Jacques-Dubé

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Le Centre d'interprétation de l'autoroute Claude-Béchard et ses origines verra le jour dans l’aréna régional Jacques-Dubé de Témiscouata-sur-le-Lac, soit dans le futur Centre communautaire et d’évènements. En raison du retrait d'une halte routière lors de la construction de l’autoroute 85, le gouvernement du Québec a accordé une aide financière de 1,5 million de dollars à la Ville.

Cette somme avait déjà été dévoilée dans le plan de financement des travaux de 14 M$ de rénovation et d’agrandissement de l’aréna Jacques-Dubé par la Ville de Témiscouata-sur-le-Lac. Le Centre d'interprétation de l'autoroute Claude-Béchard et ses origines sera en fait aménagé dans le hall d’entrée du bâtiment. «Ça s’intègrera dans l’ensemble pour montrer ce qui se passe dans notre région. Nous voulons créer un outil de rétention de la clientèle touristique», a mentionné Gilles Garon, maire de Témiscouata-sur-le-Lac. À titre d’exemple, il y aura projection de films sur des surfaces murales.

La ministre déléguée aux Transports, Véronyque Tremblay et le ministre délégué aux Affaires maritimes et ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent, Jean D'Amour, étaient à Témiscouata-sur-le-Lac le 13 novembre pour rappeler cette aide financière. Ils ont noté que cet atout touristique mettra en valeur l'importance historique de la route qui traverse le Témiscouata du nord et sud.

«Claude Béchard, à titre de député et ministre, a fièrement représenté la région du Bas-Saint-Laurent à l'Assemblée nationale du Québec de 1997 à 2010. Il a notamment, rappelons-le, travaillé sans relâche pour que l'autoroute 85 soit achevée», a souligné Mme Tremblay.

«Le Centre d'interprétation permettra la mise en valeur de tout l'héritage et le patrimoine de la région. Rappelons que l'occupation humaine du Témiscouata remonte à près de 10 000 ans; de grands pans de notre histoire se sont écrits aux abords du lac Témiscouata», a ajouté M. D'Amour.

Publicité

Commentez cet article