Publicité
4 novembre 2017 - 11:39

Les candidats interpelés sur les hydrocarbures

Toutes les réactions 1

Une plateforme de forage près de votre ferme à L’Isle-Verte, sur la route menant à Rivière-Bleue, ou encore près du centre de ski de Biencourt ? C’est ce que nous propose le gouvernement du Québec avec ses quatre projets de règlements sur les projets pétroliers et gaziers déposés récemment à l’assemblée nationale.

En effet, l’adoption de ces projets permettraient les forages à 150 mètres de votre maison, 275 mètres des garderies, des écoles, ou des hôpitaux, 40 mètres de la voie navigable du Saint-Laurent, 60 mètres des parcs nationaux et directement dans nos lacs, nos rivières et les milieux naturels.

«Cela démontre à quel point le gouvernement Couillard favorise l’exploitation des hydrocarbures en laissant entre les mains des citoyens et des municipalités le fardeau de la défense de leurs intérêts, de leur sécurité et de l’acceptabilité sociale», a mentionné Goulimine Cadôret, porte-parole de l’association de Québec solidaire Rivière-du-Loup – Témiscouata.

C’est pourquoi l’association régionale de Québec solidaire invite les candidats et candidates qui se présentent aux élections municipales dans les MRC des Basques, de Rivière-du Loup et du Témiscouata à se positionner clairement sur ce sujet en participant à la campagne lancée par le Regroupement vigilance hydrocarbure Québec (RVHQ) et en répondant aux questions qui se trouvent dans ce questionnaire: https://fr.surveymonkey.com/r/QuestionnaireTH

Mme Cadôret a conclu : «Un grand nombre de réponses positives à ce sondage montrera encore à quel point le gouvernement libéral est isolé dans son adhésion aveugle à l’exploitation des hydrocarbures.»

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Pourquoi QS insiste tant à ne pas profiter de la manne que procure le gaz et le pétrole de schiste? Pourquoi toujours refuser ce qui peur enrichir temporairement le pays? Y a rien à comprendre de ce comportement toujours négatif. Une chance qu'ils ne seront jamais au pouvoir, on passerait en arrière du dernier de classe au Canada: le New-Brunswick!

    manne - 2017-11-04 17:57