Publicité
18 octobre 2017 - 09:16

Transaction commerciale à forte saveur historique à Trois-Pistoles

«Tout ce qui est en papier, nous l’avons», faisait inscrire en gros caractères Maurice Rioux dans les publicités vantant les produits de sa librairie-papeterie du 94 rue Notre-Dame Ouest à Trois-Pistoles dans les années 1960.

«Tout ce qui se rapporte à l’électronique et aux télécommunications et tout ce qui est en papier, nous l’avons», peut maintenant se targuer le propriétaire de la maison Kadorama du 420 rue Jean-Rioux, Francisco Bélanger. C’est que les deux institutions n’en font plus qu’une seule, logeant à la même enseigne rue Jean-Rioux.

Ce sont trois cents ans d’histoire qui s’entrecoupent dans cette transaction commerciale fraichement conclue à Trois-Pistoles alors que le détaillant en informatique et télécommunications Kadorama se porte acquéreur de la Librairie Euskara, vénérable institution du milieu connue pendant plus de cent ans sous l’appellation de Librairie Rioux.

Les férus d’histoire sont servis à souhait : les origines de la maison Kadorama remontent à 1950, il y a 67 ans, alors que le commerce affichait l’enseigne de 5-10-15 Plourde et avait pignon sur rue au 403 rue Jean-Rioux, les origines de la Librairie Rioux/Librairie Euskara remontent pour leur part à 1884 pour une longévité de 133 ans et l’emplacement qu’occupe aujourd’hui la maison Kadorama est celui de l’ex-magasin Isidore Labrie construit en 1918, il y a 99 ans. Histoire et modernité convolent donc en justes noces au plus grand bénéfice de la vitalité commerciale du milieu.

Francisco Bélanger, la jeune quarantaine et spécialiste en télécommunications, est seul au gouvernail de la maison Kadorama depuis le 1er septembre 2015. Sa décision de se porter acquéreur de la Librairie Rioux, devenue la Librairie Euskara au tournant des années 2010 au moment de son acquisition par Marlène St-Jean, «est en lien direct avec la vision d’entreprise de Kadorama : offrir un carrefour en mesure d’offrir les technologies les plus à jour en plus de pouvoir perpétuer la tradition et la renommée de Trois-Pistoles dans le domaine du livre, de la papeterie et des fournitures scolaires», nous résume M. Bélanger.

Publicité

Commentez cet article