Publicité
6 octobre 2017 - 06:52

La baisse démographique se poursuit de plus belle

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Toutes les réactions 1

L’Institut de la statistique du Québec vient de rendre publique l’édition 2017 du Bulletin statistique régional consacré au Bas-Saint-Laurent. La baisse démographique se poursuit de plus belle, un enjeu majeur de la présente campagne électorale dans de nombreuses municipalités rurales.

En fait seulement deux MRC au Bas-Saint-Laurent affichent une hausse de leur population et c’est celle de Rimouski-Neigette qui en a le plus bénéficié. Avec ses 57 500 habitants, la MRC de Rimouski-Neigette regroupe près de 29 % de la population de la région en 2016. Celle de Rivière-du-Loup suit avec 17,5 %. L’évolution de la population de la MRC de Rivière-du-Loup s’établit comme suit : de 32 434 habitants en 2001 à 35 008 en 2016. Pour la même période, celle des autres MRC du KRTB a diminué : de 10 003 en 2001 à 8 785 habitants en 2016 dans les Basques, de 22 813 personnes en 2001 à 19 875 en 2016 au Témiscouata et finalement de 22 913 en 2001 à 21 049 en 2016 au Kamouraska.

Selon les estimations provisoires au 1er juillet 2016, la région du Bas-Saint-Laurent serait passée sous le seuil des 200 000 habitants, soit de 204 296 en 2001 à 199 983 en 2016. Elle arrive au 13e rang des régions administratives pour ce qui est de la taille de sa population, derrière le Centre-du-Québec et devant l’Abitibi-Témiscamingue. En raison de cette tendance, son poids démographique a diminué légèrement au cours des dernières années; il est passé de 2,8 % de la population du Québec en 2001 à 2,4 % en 2016.

Autre constat confirmé encore une fois, la population du Bas-Saint-Laurent est nettement plus âgée que celle de l’ensemble du Québec. En 2016, près d’un résident sur quatre est âgé de 65 ans et plus (23,7 %), ce qui correspond à une part plus importante de personnes âgées que de jeunes de moins de 20 ans (18,3 %). Dans l’ensemble du Québec, le poids démographique des personnes de 65 ans et plus est de 18,1 % et celui des moins de 20 ans, de 20,6 %. Dans la MRC des Basques, la part des ainés est presque le double de celle des jeunes. L’âge moyen de la population bas-laurentienne est de 45,9 ans, comparativement à 41,9 ans au Québec. Seule la région de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine (47,6 ans) affiche un âge moyen plus élevé, alors qu’il est comparable en Mauricie (45,7 ans).

Si la situation démographique inquiète les élus, celle du PIB est autant préoccupante. En 2015, le PIB de la région affiche une baisse de 1,6 % par rapport à 2014. Le Bas-Saint-Laurent fait partie des quatre régions administratives en décroissance pour cette année de référence, alors que le PIB de l’ensemble du Québec augmente de 2,4 %.

Avec un taux de croissance de 4,0 % en 2015, le revenu disponible par habitant au Bas-Saint-Laurent augmente plus fortement qu’en 2014. Il s’agit de la 4e plus forte croissance au Québec. En dépit de cette progression, le Bas-Saint-Laurent est l’une des seules régions où aucune MRC ne présente un revenu disponible par habitant supérieur à celui du Québec.

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Qui a t'il de surprenant!! La croissance démographique va avec un marché de l'emploi stimulant et diversifié...
    Si le PIB de la région est en baisse alors que le revenu disponible est en hausse... il y a des questions à ce poser! Peut-être que les citoyens de notre région aimeraient consommer autre chose que des chaussures et du restaurant!! On va tous dépenser notre argent à l'extérieur de la région parce qu'il ni a plus rien.

    Découragée - 2017-10-06 10:33