Publicité
27 septembre 2017 - 06:02

Un parc à la mémoire de Julie Gagné à Notre-Dame-du-Portage

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 1

La municipalité de Notre-Dame-du-Portage a inauguré, ce dimanche 24 septembre, le parc intergénérationnel Julie-Gagné. Un geste qui se veut une reconnaissance envers tout le travail et l’implication réalisés par une femme charismatique que «tout le monde appréciait».

Situé sur la rue des Iles, tout près d’un quartier familial, le parc Julie-Gagné offre ainsi désormais aux citoyens portagois un environnement parfait pour être ensemble. On y retrouve notamment des jeux pour les enfants, des terrains sportifs (soccer et volleyball) et un bâtiment sanitaire. Une tyrolienne fait aussi parti des nouveautés.

Le projet a nécessité un investissement de près de 200 000 $. La moitié de ce montant sera assumé par la municipalité, alors que le gouvernement du Québec a versé une aide financière de 70 000 $ et qu’une campagne de financement a permis d’amasser 30 000 $.

«C’est un parc 100 % portagois, c’est-à-dire que des citoyens se sont impliqués du début à la fin de processus. Non seulement nous ont-ils dit qu’ils souhaitaient avoir un tel parc, ils ont choisi qu’est-ce qu’ils voulaient y retrouver et ont participé à sa réalisation. De nombreux bénévoles ont effectué des travaux et des petits gestes pour qu’il voie le jour», a expliqué le maire de la municipalité, Vincent More.

En 2014, l’administration municipale de Notre-Dame-du-Portage avait élaboré un projet d’implantation de deux parcs intergénérationnels sur son territoire. C’est maintenant chose faite, alors que le parc Julie-Gagné est officiellement ouvert un peu plus de deux ans après le parc de l’Amitié.

JULIE GAGNÉ

C’est en présence de près de 75 personnes que l’inauguration du parc a eu lieu, dimanche. Citoyens, bénévoles, gens d’affaires et membres de la famille de Julie Gagné se sont rassemblés pour lui faire hommage.

Julie Gagné, qui habitait d’ailleurs la rue des Iles, était fort connue et appréciée à Notre-Dame-du-Portage par son implication dans de nombreux projets. Elle était notamment membre de l’OPP (organisme de participation des parents) de l’école et du comité des loisirs.  

C’est la population portageoise qui a tenu à ce que le parc soit nommé en son nom afin de l’honorer à la suite de son décès prématuré en 2014 à l’âge de 37 ans. Une belle preuve d’amour. «Ce n’est pas commun de nommer un parc en l’honneur d’une personne, mais cette fois-ci, il fallait faire entorse à la règle, c’était la bonne chose à faire», a d’ailleurs souligné M. More.

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • avec tous ce qu elle a vécu elle aurait mérité encore plus

    claude chenard - 2017-09-27 20:18