Publicité
25 septembre 2017 - 11:21 | Mis à jour : 29 septembre 2017 - 13:19

Des transformateurs géants à Trois-Pistoles

Francois Drouin

Par Francois Drouin, Journaliste

Twitter Francois Drouin

C’est cette nuit, soit du 25 au 26 septembre, que les deux immenses transformateurs destinés au parc éolien Nicolas-Riou traverseront le centre-ville de Trois-Pistoles. Les deux pièces d’équipement sont arrivées au petit quai de la marina ce weekend et ne sont pas passées inaperçues.

En partance de Matane, les pièces sont arrivées sur une barge avant d’être placées sur des remorques conçues à cet effet et supportées par 96 roues chacune. Les deux pièces hautes de 6 mètres ont fait osciller la balance à près de 125 tonnes chacune.

Le convoi rejoindra dès 23 h ce soir les rues du Parc et Jean-Rioux pour gagner le stationnement situé à l’angle des routes 132 et 293, aux feux de circulation. La destination des transformateurs est située dans le secteur du 5e rang à Sainte-Françoise. C’est Transport Bellemare International qui est en charge de ce transport.

L’itinéraire emprunté par le convoi s’explique par les contraintes qu’auraient rencontrées les transporteurs en empruntant la route 132. L’autre option était de naviguer du port de Matane à celui de Gros-Cacouna. Mais là aussi les problématiques s’annonçaient nombreuses, notamment la hauteur du pont routier enjambant la rivière Trois-Pistoles.

STATIONNEMENT JEAN-RIOUX

Dès aujourd’hui, il est interdit de se stationner en parallèle sur la rue Jean-Rioux, et ce, sur toute sa longueur afin de permettre aux ouvriers d’effectuer leur travail. Des affiches signalétiques ont été mises en place pour signaler cet interdit temporaire.

RÉSEAU ÉLECTRIQUE

De courtes interruptions du réseau électrique sont également à prévoir dans la nuit du 25 au 26 septembre. Effectivement, pour permettre à l’imposante cargaison de se rendre à son point de chute, et considérant sa taille, Hydro-Québec procèdera au débranchement et rebranchement des fils à certains endroits sur le passage du convoi.

Publicité

Commentez cet article