Publicité
22 septembre 2017 - 10:16

Gilles Garon lance sa campagne

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Toutes les réactions 1

Le 21 septembre devant une cinquantaine de personnes rassemblées au Pub du Lac, Gilles Garon a lancé sa campagne électorale en vue des élections municipales du 5 novembre prochain. «Nous devons continuer à travailler ensemble pour que Témiscouata-sur-le-Lac puisse prospérer», a lancé le candidat à la mairie.

M. Garon souhaite donc obtenir un quatrième mandat à ce poste. En 2013, la lutte avait été très serrée puisqu’il a gagné avec seulement 100 voix de majorité sur le candidat André Loiselle. Il y a quatre ans, M. Garon a obtenu 1 097 votes et André Loiselle 997 votes. Le candidat Bernard Côté a recueilli 233 voix.

Dans son discours, Gilles Garon a mentionné des réalisations qui ont permis à sa ville et à la MRC de Témiscouata de se développer au cours des dernières années : le parc éolien Témiscouata I, le parc national du Lac-Témiscouata, l’autoroute 85, la croissance acéricole, les investissements chez Cascades, la réalisation du BeauLieu Culturel et la consultation Réalisons Témiscouata-sur-le-Lac.

DES CHIFFRES

Il a également parlé du compte de taxes de ses concitoyens. «Il y a le désengagement, un peu, du gouvernement du Québec, l’an prochain cela représente un manque à gagner de 600 000 $ pour la Ville», a-t-il d’abord indiqué.

Le candidat a par la suite noté que pour une maison moyenne évaluée à 160 000 $ avec services, le compte de taxes pour le quartier Cabano était de 2 410 $ en 2014 et de 2 464 $ en 2017, une augmentation inférieure à celle de l’inflation. Pour le quartier Notre-Dame-du-Lac, le compte de taxes de la propriété semblable est passé de 2 937 $ à 2 505 $, une importante baisse liée à la fin de la période d’ajustement du regroupement municipal.

«En 7 ans, la dette nette est passée de 7 198 000 $ à 6 767 000 $ en 2017; de 1 372 $ à 1 342 $ par citoyen», a-t-il souligné.

DES PROJETS

Gilles Garon a également parlé de l’avenir, plus précisément des projets sur la table de travail de la Ville. Il a indiqué que Témiscouata-sur-le-Lac devra réaliser d’importants projets d’infrastructures dans les rues Commerciale Nord et Sud pour un investissement de 10 millions de dollars. «Ça va se faire avec les programmes de subvention du gouvernement», a-t-il précisé.

Le maire sortant de charge a aussi rappelé les projets du Centre sportif Jacques-Dubé dans le quartier Notre-Dame-du-Lac et celui du Centre sportif Phil-Latulippe dans le quartier Cabano, pour un investissement total de 20 M$, là encore avec un soutien financier des gouvernements supérieurs. «Le Centre sportif Jacques-Dubé, c’est une pièce maitresse de notre ville et de notre région», a commenté le candidat.

M. Garon a également rappelé le projet de mise aux normes de l’eau potable pour le quartier Notre-Dame-du-Lac, soit une conduite reliant le secteur à l’usine de traitement du quartier Cabano en passant par le tracé de la piste cyclable. De plus, il souhaite que la Ville apporte son support aux projets industriels, touristiques et commerciaux situés sur son territoire.

DES CANDIDATS

Trois autres membres du conseil municipal de la Ville de Témiscouata-sur-le-Lac ont profité de cette assemblée publique pour indiquer leur appui à Gilles Garon et pour annoncer officiellement qu’ils sollicitaient un autre mandat. Il s’agit d’Élizabeth Cloutier, Annette Rousseau et Rémi Dumont. Également présent, Jean-Marc Bergeron a confirmé qu’il sollicitera un premier mandat de conseiller municipal, mais qu’il n’avait pas encore choisi le district dans lequel il se présentera.

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Humm! Du recyclé et rien de fameux

    Bill Citoyen - 2017-09-26 21:54