Publicité
18 septembre 2017 - 11:31

Plus de 2,4 M$ pour le rayonnement de projets du Bas-Saint-Laurent

Le comité régional de sélection de projets du Bas-Saint-Laurent lance officiellement le premier appel de projets dans le cadre du Fonds d'appui au rayonnement des régions (FARR), un nouveau programme du ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire administré par les régions.

Le gouvernement du Québec a ainsi annoncé ce lundi 18 septembre, dans la région de Rimouski, l’octroi d’une somme de 2 412 387 $ pour l'année financière 2017-2018 au Bas-Saint-Laurent. Des projets de partout sur le territoire sont attendus.

Évidemment, ceux-ci devront répondre à certaines priorités définies par les membres du comité directeur régional du FARR, soit les membres du Forum de concertation bas-laurentien. Ils devront notamment avoir des retombées sur le territoire de plus d'une municipalité régionale de comté (MRC). Les projets locaux réalisés dans plusieurs MRC et qui contribuent à l'atteinte d'une même priorité régionale sont aussi admis.

«Cette nouvelle approche est inédite. Elle permettra de mieux cibler les enjeux spécifiques de notre région. Le gouvernement financera ainsi des projets porteurs qui auront des retombées significatives à l'échelle régionale, et ce, comme nous l'aurons déterminé ensemble. Le FARR permettra de concrétiser ces projets en grand nombre et de les adapter aux réalités des citoyens», a déclaré le ministre responsable du Bas-Saint-Laurent, Jean D’Amour.

Les organismes et les entreprises admissibles peuvent déposer une demande d'aide financière au FARR auprès de la direction régionale du ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire (MAMOT) au plus tard le 1er novembre 2017.

«Le Collectif régional de développement du Bas-Saint-Laurent accueille avec satisfaction l'annonce des sommes qui seront investies dans les collectivités par le Fonds d'appui au rayonnement des régions. Je vous rappelle que le Forum de concertation régionale a collaboré à l'établissement des priorités et des pistes d'action dans l'attribution des fonds. Le FARR reflète ainsi nos aspirations et nos ambitions quant au développement du Bas-Saint-Laurent, et ce, dans toutes les sphères de la vie des gens qui y vivent», a fait savoir Guylaine Sirois, présidente du Collectif.

Une fois que le MAMOT aura confirmé l'admissibilité d'un projet, celui-ci sera soumis au comité régional de sélection qui aura pour mandat de prioriser et de choisir les projets à soutenir dans le cadre du FARR.

 Les six priorités pour la région du Bas-Saint-Laurent sont les suivantes :

  1.  Agir pour l'attractivité de la région.
  2. Agir pour l'équité entre les personnes et les collectivités en s'assurant de placer le développement social au cœur de la vitalité et de l'occupation des territoires.
  3. Agir pour un environnement sain et une vie de qualité.
  4. Agir pour un entrepreneuriat et une main-d'œuvre dynamiques et diversifiés.
  5. Agir pour la vitalité des communautés rurales.
  6. Agir pour faire du Bas-Saint-Laurent un leader innovant dans ses domaines identitaires tels que le bioalimentaire, le forestier, le maritime et l'eau, la tourbe, l'environnement et les énergies vertes et renouvelables.

Rappelons aussi que le Bas-Saint-Laurent bénéficiera chaque année d'une somme qui sera progressivement bonifiée pour atteindre 8 041 289 $ en 2021-2022.

 

Publicité

Commentez cet article