Publicité
17 septembre 2017 - 12:54 | Mis à jour : 18 septembre 2017 - 09:44

Déjà cinq ans pour le Défi Everest

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

L’évènement n’a presque plus besoin de présentation, la cinquième édition du Défi Everest, présenté par Berger, s’est déroulée du 15 au 17 septembre dans la côte St-Pierre de Rivière-du-Loup. Plus de 1000 personnes ont gravi la pente abrupte à plusieurs reprises pour le défi sportif et pour la cause qu’elles appuyaient.

Vendredi 50 personnes ont pris le départ du Macadam Ultra afin d’effectuer le plus de montées possible pendant 48 h. Dimanche, les 1000 participants ont envahi la côte St-Pierre dont 150 Yétis (jeunes du primaire) et 4 marcheurs du Macadam Ados. L'objectif était de parcourir en équipe de 5 à 15 personnes les 150 km ou 150 ascensions de cette grosse côte urbaine à 18% en moins de 8 heures.

Cette année, soulignons comme nouveauté la Cordée Info Dimanche. Composée de 19 membres, qui ont offert 1 000 $ chacun, elle permet au Défi Everest de redonner plus de sous aux organismes jeunesse. Notons également que plus de 100 bénévoles se sont investis pour la cause.

En 2017, 34 organismes ont donc été choisis par les équipes afin de recevoir les dons amassés par les marcheurs. «C’est une somme de près de 115 000 $ qu’ils se partageront», a mentionné Régis Malenfant du comité organisateur. Celui-ci a expliqué que 90% des dons recueillis par les participants sont remis aux organismes choisis et l’autre partie, soit 10 %, ira à la Fondation Jeunesse Côte-Sud. «Seules les deux équipes qui ont recueilli le plus de dons remettront 100% de l’argent aux organismes qu’elles ont choisi», a précisé M. Malenfant.

Quant à l’argent obtenu des commanditaires majeurs, 60% a également été remis aux organismes parrainés et 40% a servi à organiser cet évènement majeur. Soulignons qu’en cinq ans, environ 630 000 $ ont été distribués à la communauté grâce au Défi Everest. Cet évènement permet aussi de promouvoir de saines habitudes de vie.

La popularité du Défi Everest ne se dément pas et c’est grâce à une mobilisation extraordinaire des participants, des bénévoles et des commanditaires que des organismes jeunesse sont soutenus davantage dans leurs activités auprès de notre relève.

 

Publicité

Commentez cet article