Publicité
12 septembre 2017 - 09:01

Pohénégamook accentue la pression sur Québec et organise un rassemblement populaire

Info Dimanche

Par Info Dimanche, web@infodimanche.com

Toutes les réactions 1

La mairesse de Pohénégamook, Louise Labonté, a lancé un véritable cri du cœur en invitant tous les citoyens de municipalité et ceux des environs à venir participer à un grand rassemblement prévu le 17 septembre 2017.

«Nous invitons notre population ainsi que celles environnantes à se joindre à nous pour rappeler au gouvernement que nous attendons toujours qu’il règle les factures des inondations qui ont frappé notre ville en 2015. Deux ans ont passé depuis que le ministre de la région, Jean D’Amour, nous a pourtant assuré de l’appui gouvernemental», lâche la mairesse de Pohénégamook.

Du même souffle, Mme Labonté a rappelé que Jean D’Amour avait offert son soutien afin de corriger la situation. «Le ministre responsable de la région nous a assuré de son appui et de tout son poids politique pour que le gouvernement règle les factures du passé et s’assure que nous ne vivions jamais plus le cauchemar qui a frappé Pohénégamook à répétition. Les inondations que nous avons connues il y a deux ans maintenant nous ont placés dans une situation préoccupante», a-t-elle tenu à préciser.

Par voie de communiqué, la Ville de Pohénégamook souligne que les fonctionnaires se sont relancés la balle d’un ministère à l’autre pour ne pas payer la facture des inondations de 2015, forçant la Ville à emprunter afin de faire réaliser les travaux d’urgence qui s’imposaient. La municipalité rappelle que depuis, des intérêts ne cessent de faire monter la facture.

«Si le gouvernement nous abandonne, c’est une facture que nous devrons refiler à nos citoyens qui n’en ont pas les moyens et cela se traduira dès l’an prochain par une augmentation de leur compte de taxes de 220 $ par année, incluant les bassins versants et le ruisseau Théberge et ce, pour les prochains 20 ans, pour une évaluation moyenne» a rappelé la mairesse de Pohénégamook.

Mme Labonté souhaite voir s’activer l’appareil gouvernemental qui semble être de nouveau entré en léthargie depuis le printemps 2017. «Le dossier évoluait normalement et le ministre D’Amour nous a dit avoir bon espoir de régler notre dossier avant les vacances d’été de cette année. Cela aurait été fort apprécié car des travaux sont encore nécessaires pour normaliser notre situation et nous espérions les faire réaliser avant le gel. Mais nous sommes rendus à la mi-septembre et nous attendons toujours notre chèque !» a déclaré la mairesse.

RASSEMBLEMENT

La municipalité invite donc ses citoyens à participer au grand rassemblement populaire du 17 septembre 2017. « Le gouvernement doit accélérer les processus dans les cas de sinistres car les conséquences sont lourdes pour les populations. Les victimes des inondations de cette année attendent depuis quatre mois et sont exaspérées. Nous, cela fait deux ans que nous attendons que le gouvernement tienne ses promesses,» a conclu la mairesse Labonté.

Le rassemblement se tiendra à l’Hôtel de ville de Pohénégamook, à 13 h, le dimanche 17 septembre 2017. Beau temps, mauvais temps le rassemblement aura lieu et nous demandons à tous les citoyens d’apporter leur parapluie, qu’il pleuve ou non. Nous voulons montrer que l’on doit rester prêts à faire face aux intempéries si on veut assurer notre avenir.

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Facile de faire des promesses. S'en souvenir et les rappeler à celui qui les a faites et qui ne les a pas tenues, enfin quelqu'un qui se tient debout. Ne lâchez pas. Il y a des annonces dans les villes, mais les municipalités n'ont rien sauf si un pont est entrain de tomber et encore. Celui entre St-Clément et St-Paul-de-la-Croix a été fermé plusieurs années. L'autre est toujours en attente. Que dire de l'état des chemins, de l'asphalte, ce sont des cratères partout. Plus rien ne se fait. La 185 à pas de tortue et le prolongement de la 20, on aime mieux installer des feux de circulation à Trois-Pistoles qui vont coûter une fortune et emmerder tout le monde alors que si la 20 était rejointe au Bic, il n'y en aurait pas de problème. Partout, il existe des commerces des deux côtés de la rue et il me faut pas des feux de circulation pour ça. Quand la 20 prolongée sera faite, les feux de circulation ne serviront à rien. À moins que l'intention soit de ne jamais la prolonger.
    Madame Labonté, ne lâchez pas votre dossier à Pohénégamook.

    Promesses, promesses - 2017-09-13 11:27