Publicité
9 septembre 2017 - 06:33

CISSS du Bas-Saint-Laurent : patients et employés en danger

Toutes les réactions 18

Les employés du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent, secteurs Rivière-du-Loup, Rimouski-Neigette et La Mitis, ont appris dernièrement qu’ils seront obligés d’intervenir physiquement auprès de patients en crise lors d’un «code blanc», sinon, ils pourraient être congédiés.

Le «code blanc» est une procédure d’urgence en réponse à une demande d’aide immédiate de la part d’un membre du personnel face à un patient au comportement violent qui menace la santé et la sécurité physiques et psychologiques des personnes exposées. Actuellement, une prime de 10 $ est accordée aux employés qui se portent volontaires pour répondre aux «codes blancs».

Ceux-ci ont été avisés qu’à partir du 9 septembre 2017, la prime ne sera plus octroyée et ils seront tenus d’intervenir quand même, l’employeur allant jusqu’à inclure cette mesure dans leur description des tâches. Le fait de ne pas agir pourrait mener à des mesures disciplinaires, incluant le congédiement.

«Le projet de «code blanc» était mis en place sur une base volontaire. Normalement, seuls les titres d’emploi «agent d’intervention» et « surveillant d’établissement» ont cette responsabilité d’intervenir physiquement. L’employeur veut envoyer des préposées aux bénéficiaires, des travailleuses de buanderie et d’entretien ménager maitriser des personnes en crise alors que ceux-ci n’ont pas la formation et n’ont jamais appliqué pour faire ce type de travail», fustige Johanne Campagna, présidente du Syndicat des travailleuses et des travailleurs de la santé et des services sociaux du Bas-Saint-Laurent, SCFP, section locale 5007 (FTQ).

La partie syndicale compte dénoncer avec véhémence et sur toutes les tribunes cette façon de faire du CISSS-BSL qui menace la santé et la sécurité des patients et du personnel envers qui l’employeur fait ouvertement des menaces de congédiement.

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

18 réactionsCommentaire(s)
  • La CISSS est en pleine crise et géré de manière absurde et négligente, on démontre un manque total de respect envers ses employés ET ses bénéficiaires.

    Toutefois, j'ai un eu de difficultés à être empathique envers les employés qui se plaignent. Si tu es débordés, tu ne ressent plus de plaisir à ce travail, tu te crois en danger, tu vas ailleurs... La région est en pénurie de main d'oeuvre, tu trouveras certainement. À un moment donné, il faut faire un choix, ta sécurité (physique et d'emploi) versus ton bonheur (probablement monétaire). Quand ils n'auront plus personne pour faire fonctionner cet hôpital, quand les cadres devront descendre de leur bureau pour TRAVAILLER au lieu de brasser du papier, ils n'auront plus le choix.

    Je crois que de se plaindre au journal, à la radio, à son syndicat, ça ne fait que donner une mauvaise réputation aux employés. Soyez conséquent, démissionnez, aller ailleurs, ça la seule façon d'instaurer un changement.

    Julie B. - 2017-09-12 09:38
  • Je travaille là, je n'ai jamais intervenu sur un code blanc, je ne suis pas formé pour ça, je ne veux rien savoir de le faire, je fais 150 lbs, et si mon boss m'oblige à aller me battre contre quelqu'un en crise, je vous jure que c'est avec un batte de baseball que je vais me présenter sur place! Les polices ont des teasers, du poivre et des matraques pour intervenir, c'est pas vrai que mon boss va m'obliger à aller me faire fesser sur la gueule à ma job.

    Martin - 2017-09-12 00:13
  • Ils devraient avoir des agents d'intervention pour les personnes en crise.Ce n'est pas juste d'obligé les employés a intervenir.C'est leur sécurité qui en dépend.

    Alice Dupont - 2017-09-11 18:47
  • C'est une tactique utilisée dans l'enfer de la drogue: vous vous faites donner un cadeau (la prime) pour ensuite vous faire dire que vous avez une dette (responsabilité) et vous faire menacer (congédiement) si vous désirez ensuite vous désister. Il devient impossible d'en sortir. C'est une façon de forcer son contrôle sur une personne. Je trouve ca odieux comme comportement, que ca vienne du crime organisé ou du CISSS, la méthode est la même et c'est dégueulasse.

    Jack - 2017-09-11 12:58
  • Je suis un employé du cisss et je ne crois pas que n'importe qui peut intervenir sur un code blanc il faut à tout le moins avoir eu une formation car une personne en crise est imprévisible et lors qu'elle se sent pris elle peut réagir d'un façon très violente. Un employé qui à personnellement eu des problèmes personnel avec la violence que se soit violence verbale ou physique dans se vie je ne crois pas qu'elle sera capable d'intervenir sur un code blanc. Donc elle risque le congédiement à cause de ça S'EST RIDICULE.

    moi - 2017-09-11 11:57
  • Les préposés aux bénéficiaires, assistants en réadaptation, infirmières auxiliaires ont toujours fait ce job par chez nous, ça ne fait pas des décennies que les agents de sécurité participe à la tâches. Mais on était pas menacé et on peut toujours avoir un papier médical. .. le problème est plus si tu te fait blessé la CSST et l'employeur conteste. ...le domaine de la santé est probablement le pire employeur pour prendre soin de ses employés et la CSST n'est sais pour les employés c'est une assurances payé par l'employeur pour l'employeur. ..

    Caillette - 2017-09-11 11:31
  • Les employés sont pris en otage par les cadres,ceux-ci par la direction qui celle-ci, l'est par le Ministre Barette. À le voir parler à la télé. ça dit tout.
    Malheureusement , c'est le bordel car c'est le malade qui écope.
    Mon cousin pourrait venir finir ses jours en Paix dans sa municipalité avec sa famille,MAlheureusement le temps passe et ILs attendent la solution ....qui ne vient pas et qui ne viendra pas.... Pourquoi ??? C'est le règne de l'absurde, de l'attente à que ça se finisse par la mort.... Bon, c'est réglé,On s'en lave les mains.
    En effet, c'est comme ça que ça se règle.
    Pourtant, nous avons tous ces services dans notre municipalité !
    Il faut dénoncer ça fait assez longtemps que ça dure ce stratagème honteux!
    Trouvez-vous celà normal ?!?

    Lise - 2017-09-10 21:34
  • Le gardien de securiter lui sert a quoi finalement. cer ridicule une prime de 10$ pour ce faire brasser et insulter 😂

    Eric - 2017-09-10 15:29
  • Les commentaires sont intéressants, mais où diable avez-vous appris le Français, les commentaires sont toujours truffés de fautes d'orthographe...Faites donc un peu d'effort, en écrivant mal, vous faites souvent comprendre le contraire de ce que vous voulez dire.

    prof - 2017-09-10 12:26
  • Gang de malade, bin oui ils coupent pour mettre sa dans leurs poche. Les employés sont rendu des otages pour les employeurs, ils s'ent foute tu que chaque fois que tu intervient sa peut être dangereux pour toi. J'en sais quelques choses, les employeurs et je ne les nommerai pas y en a trop sont pratiquement tous corrompu. Ils en sont a mettre des gens qui n'ont pas de coeur comme cadre. Ils ont une dette envers moi et un jour sa tombera au grand jour soyez en sûr. Et je n'ai pas peur de mettre mon nom. Mais ils nous prennent effectivement pour des robots, et oui. Très fière d'être sortie de cet hôpital de fous. Maintenant je travaille a un autre endroit et mes patrons sont très humain, ce dont je ne suis pas habitué.

    Sylvie Sirois - 2017-09-10 11:03
  • Ce que je comprends, c'est que les employés volontaires,formés pour intervenir, ne recevront plus la prime de $10 mais seront dans l'obligation morale d'agir si le besoin se présente. Je crois cependant que la présidente du syndicat extrapole ou bien ses propos sont mal rapportés car il est complètement insensé d'obliger à intervenir des employés non volontaires ou formés.

    Cerise - 2017-09-10 00:02
  • C'est du chantage pur et simple! Voir s'ils vont congédier des employés! Ils sont déjà en manque de personnels, ils sont pas placés pour couper encore plus! On est dirigé par une méchante gang de clown dépuis la fusion des CISSS!!!

    Lise - 2017-09-09 18:50
  • Plus rien nous surprend malheureux!

    Claude - 2017-09-09 13:51
  • C'est du chantage qu'ils embarquent pas la dedans ,voir qu'ils ont le droit de congédié ben voyons ça aucun bon sens ils sont en manque de personnel et ils vont les congédiés ils essaient de leur faire peur , laissez vous pas faire

    demoi - 2017-09-09 13:04
  • C'est pas compliquer plus il coupe, plus que sa rapporte mais les employés sont que des numéros et sont éppuisé par manque de personnel sur les département à cause des coupures. Les cadres dans les bureau il s'en foutent,c'est pas eu qui mette leurs vie en danger et tout sa pour economiser quelque sous . Pour par la suite avoir une prime pour avoir coupe dans le budget ou est ce qu'on s'en va !

    Anonyme - 2017-09-09 12:57
  • il ya des cadres dans chaque departements..qui pourrait intervenir..

    gilles - 2017-09-09 12:42
  • Ce n'est pas juste pour les code blanc...Dans tout les départements il y a des coupures, les employés sont en surcharge de travail. Très mal géré ce cisss !

    Un employé - 2017-09-09 11:15
  • Congediez les, vous êtes déjà en manque de personnel!!! Ca va etre beau tantôt! Vous fermerez l'hôpital pour cause de manque de personnel! Gang de cabochons les dirigeants de ce CISSS!

    Moi - 2017-09-09 10:21