Publicité
11 septembre 2017 - 06:55 | Mis à jour : 07:07

Hausse de 50% du financement de l’ABC des Portages

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

L’ABC des Portages, un organisme communautaire oeuvrant en alphabétisation dans les MRC de Kamouraska, de Rivière-du-Loup et de Témiscouata a vu son financement augmenter de 50% grâce aux changements de la dernière Politique de la réussite éducative par le ministre de l’Éducation, Sébastien Proulx.

L’ABC des Portages obtient donc 146 000$ de subvention, plutôt que 97 000$, une avancée majeure qui permettra à l’organisme de prendre son envol. «Depuis 2008, il n’y avait eu aucune augmentation du financement, ni même une indexation. Avec cette aide, nous pourrons développer entre autres un projet d’alphabétisation familiale à Pohénégamook et une biblio-pop au Témiscouata cette année», explique Anne Paquette, coordonnatrice à l’ABC des Portages.

L’organisme procèdera également à l’embauche de deux agentes de développement supplémentaires afin de recruter de nouveaux participants dans les plus petites municipalités. «Certaines personnes n’ont pas les moyens de se déplacer. Notre présence dans les bibliothèques partout sur le territoire une à deux fois par mois nous permet de mettre l’accent sur l’alphabétisation et de les rejoindre», souligne Angèle Dionne, présidente de l’ABC des Portages.

La grande étendue des trois MRC a d’ailleurs été le cheval de bataille de l’organisme lors de la révision de son financement. L’ABC des Portages a offert ses services l’année dernière à 250 participants, que ce soit pour de l’alphabétisation pour des adultes faiblement scolarisés ou de l’initiation à l’informatique.

Cette mission comprend toutefois des contraintes. «C’est difficile de s’afficher comme étant en difficulté pour la lecture et l’écriture. Ça demande un effort d’aller cogner à la porte d’un organisme comme le nôtre. Les gens qui viennent nous voir sont soulagés d’apprendre qu’ils ne sont pas seuls et sont fiers du chemin qu’ils ont parcouru», explique Pauline Solomon, agente de développement pour l’ABC des Portages.

Une enquête du Programme pour l’évaluation internationale des compétences des adultes (PEICA) menée chez 5 900 Québécois âgés de 16 à 65 ans a révélé qu’au Québec, moins d’une personne sur deux démontre la maitrise de compétences en littératie la rendant capable de lire un texte en vue d’apprendre, de comprendre et d’intervenir en toute autonomie. De plus, 19% de la population de la province est susceptible de se retrouver dans une situation où elle éprouvera de grandes difficultés à lire et à utiliser l’écrit. L’objectif du gouvernement québécois est d’augmenter de 5% la part de population adulte qui montre des compétences élevées en littératie d’ici 2030. L’ABC des Portages entend donc redoubler d’ardeur grâce à ses nouvelles ressources afin d’augmenter le taux d’alphabétisation de la population. 

Publicité

Commentez cet article