Publicité
5 septembre 2017 - 11:21 | Mis à jour : 14:13

Octroi de 400 000 $ pour le centre multifonctionnel de Saint-Simon

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 3

Soulagement pour la municipalité de Saint-Simon. Après beaucoup d’efforts et de travail, l’administration municipale a eu la confirmation qu’elle allait recevoir une aide financière de tout près de 400 000 $ du gouvernement provincial pour son projet de conversion du centre des loisirs en centre communautaire multifonctionnel. 

Le ministre délégué aux Affaires maritimes et ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent, Jean D’Amour, a annoncé cette subvention ce mardi 5 aout, devant une salle paroissiale bien remplie de citoyens intéressés. La Municipalité complétera le financement pour un investissement provincial-municipal de plus de 648 000 $.

«Bientôt, Saint-Simon aura tout ce qui faut pour recevoir des citoyens. Le bâtiment n’est pas une fin, alors que l’ensemble du site est réaménagé. Ce sera un espace jardin, un espace communautaire, un lieu où les citoyens vont se réunir», a partagé M. D’Amour. «On passait devant le centre depuis plusieurs années et on se disait qu’il faudrait bien que ce bâtiment-là ait une nouvelle vie. Ce jour-là est arrivé. Nous en sommes très fiers.» 

Condamné depuis bon nombre d’années, le chalet des loisirs de Saint-Simon avait grandement besoin de rénovations. Plusieurs estimaient même qu’il devait être détruit afin de recommencer à neuf.  

Situé dans le parc récréatif, au cœur même de la municipalité sur la route 132, le bâtiment actuel fera finalement l’objet d’améliorations extérieures, dont le remplacement de la toiture et l’ajout d’une rampe d’accès pour les personnes à mobilité réduite. À l’intérieur, plusieurs espaces seront aménagés, dont une salle communautaire pouvant accueillir 150 personnes.

Pour le maire Wilfrid Lepage, cette annonce et le début des travaux sont signe de renouveau pour la municipalité. Un premier pas pour la relance du développement social, culturel et de loisirs à Saint-Simon.

«C’est un soulagement de pouvoir enfin aller de l’avant. Nous sommes très heureux», a-t-il témoigné. «Ça va embellir le village de Saint-Simon. Maintenant, on est capable de faire un beau centre qui servira autant pour les personnes âgées que les jeunes. Ça va attirer de nouvelles familles et faire la fierté de notre population.»

CACOUNA

Si c’est jour de fête à Saint-Simon, la réalité est tout autre du côté de Cacouna. La Municipalité a eu récemment la confirmation que son projet de nouveau centre communautaire n’avait pas été retenu par le Programme d’infrastructures Québec-Municipalités (PIQM) – volet Réfection et construction des infrastructures municipales (RECIM). 

Mardi avant-midi, le député-ministre Jean D’Amour s’est avancé en déclarant que la Municipalité devait être patiente. Son tour viendra, a-t-il assuré. «Cacouna se retrouve dans la même situation que Saint-Épiphane et Saint-Arsène par le passé. On y va par étapes. Son projet va suivre, tout comme celui de Notre-Dame-du-Portage, qui sont tous les deux en lice en vue d’une réalisation.» 

D’autres opportunités pourraient se présenter, selon lui. «Évidemment, il y a une question de disponibilités financières. Le processus est interrompu momentanément, mais il y aura un autre programme. Ce n’est qu’une question de temps. Aussitôt qu’il y aura de l’argent, les projets pourront être acceptés», a-t-il conclu. 

Cacouna a fait démolir son ancien bâtiment, le 27 juin dernier. 

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

3 réactionsCommentaire(s)
  • Pas St-Simon... St-Élection !

    ALLO ?

    Jean Bon - 2017-09-05 20:29
  • Un plan pour acheter des votes comme savent si bien le faire les libéraux.
    Y a eu cinq maisons, cinq familles, maintenant y a cinq villages, cinq centres communautaires pour des jeunes qui déménageront dans la grande ville demain.
    Pas grave car l'argent vient d'ailleurs, des poches des autres.
    Que ne ferait pas un politicien, un parti politique pour rester au pouvoir en syphonant les citoyens?

    Père Noël - 2017-09-05 13:01
  • Bravo à monsieur D'amour d'avoir forcé les élus à détruire l'ancien centre pour pouvoir mettre de la pression pour avoir le financement pour le nouveau. Résultat pas de financement pour le moment et un centre détrui, pas de patinoire, pas de maison des jeunes. Bravo c,est gens la se retrouve sans rien. Même si une nouvelle batisse est nécessaire, le démolition aurai pu attendre que le financement soit complet. Autre point spécial. Cacouna le financement municipal était complet ils sont prêt mais c st simon qui ont largent mais ne sont pas pret

    Bizarre move - 2017-09-05 12:43