Publicité
3 septembre 2017 - 14:22

Trois nouveaux appuis à Guy Caron

Guy Caron a annoncé vendredi trois autres appuis de taille à sa campagne à la direction du NPD. Theresa Oswald, Erin Selby et Stan Struthers, tous anciens ministres du gouvernement NPD au Manitoba, se rangent derrière la candidature de M. Caron.

L’ancienne ministre de la santé, Theresa Oswald, est très impressionnée par la qualité de la campagne de Guy Caron. «Je suis convaincue que les électeurs du Manitoba seront conquis par la personnalité charmante et la profondeur de Guy. Les enjeux qui se pointent à l’horizon sont complexes, nous avons besoin de quelqu’un comme Guy pour tenir la barre», affirme Mme Oswald.

De son côté, l’ancien ministre des Finances, Stan Struthers qui a représenté une circonscription rurale insiste sur l’importance de la compréhension de toutes les réalités au pays. «Je suis fier d’entendre Guy dire qu’il ne faut pas seulement se focaliser sur les besoins des grandes villes. Notre parti a vu le jour dans les Prairies, et aussi importantes que les grandes villes peuvent l’être, plusieurs progressistes résident à l’extérieur des grands centres. Guy est clairement le candidat qui unira les néo-démocrates d’un bout à l’autre du pays», ajoute M. Struthers

Finalement, l’ancienne ministre de la santé, Erin Selby,  rappelle qu’il est essentiel pour le NPD de reconquérir le Québec «Sous le leadership de Guy, je suis convaincu que nous allons accroître notre présence au Québec et à travers le pays en 2019. Les Manitobains savent qu’un gouvernement du NPD peut faire toute la différence», conclut Mme Selby

Suite au dernier débat à Montréal, la campagne de Guy Caron est en pleine ascension, le nombres d’appuis ne cessent d’augmenter depuis le début de la semaine notamment l’ancienne chef du NPD, Alexa McDonough.

«Je suis très fier d'avoir leur soutien, ce sont des gens d’expériences qui comprennent l’importance de gouverner. Ses appuis s’ajoutent aux nombreux autres de partout au pays, une démonstration concrète de ma capacité à unir les progressistes du Québec à ceux du reste du pays afin de former le premier gouvernement NPD en 2019», affirme M. Caron.

 

 

Publicité

Commentez cet article