Publicité
24 août 2017 - 06:52

Controverse à la plage du Camping KOA Bas-Saint-Laurent

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Toutes les réactions 10

Certains citoyens de Saint-Mathieu-de-Rioux trouvent déplorable de devoir payer pour utiliser la plage du Camping KOA Bas-Saint-Laurent. Pour leur part, les propriétaires indiquent qu’il s’agit d’un terrain privé sur lequel ils mettent de l’argent pour garder la plage propre et sécuritaire.

Pierre Jean fait partie d’un petit groupe de personnes en désaccord avec la façon de faire du Camping KOA Bas-Saint-Laurent. «Il faut passer par le chemin de la Municipalité», a-t-il expliqué. En fait, cet accès au lac Saint-Mathieu, situé à proximité du site du camping, est la propriété de la Municipalité et sert de descente de bateau.

«La Municipalité a sa propre plage, à l’extrémité du lac, qui est moins belle. L’accès à cette plage municipale est entièrement gratuit pour tous et l’entretien est effectué par la Municipalité. La nôtre est plus belle parce qu’on l’entretient davantage. De plus, nous avons un surveillant pour une plage sécurisée», a indiqué Martin Bruno, copropriétaire.

«La plage du Camping KOA Bas-Saint-Laurent est située sur notre propriété et l’accès doit également se faire par notre propriété qui est privée et réservée à notre clientèle. En plus d’être chez-nous, nous engageons des frais pour garder la plage propre et sécuritaire. Nous chargeons un tarif d’accès journalier de 5,65 $ plus taxes par personne et avons également un tarif familial pour 4 personnes. Dans le fond, nous faisons la même chose que toute autre plage ouverte au public. Par exemple, la plage de Pohénégamook charge 7,50 $ par adulte et 4 $ par enfant. Pourquoi Camping KOA Bas-Saint-Laurent n’aurait pas le droit de le faire?» a fait valoir Thomas Gagnon, président.

«Il y a un peu de désinformation. C’est la quatrième année que la plage du Camping KOA Bas-Saint-Laurent est payante et les gens sont heureux de ça. Nous avons une clientèle avec des enfants et il ne se prend pas d’alcool sur notre plage», a souligné M. Bruno. «Des gens arrivaient avec leur caisse de 24 bouteilles auparavant», a ajouté M. Gagnon.

Martin Bruno a conclu en soulignant qu’il n’y a pas seulement les campeurs qui ont accès à la plage, toutes les personnes peuvent y accéder en payant pour la journée.

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

10 réactionsCommentaire(s)
  • Le KOA de St-Mathieu n'est pas à sa première contreverse.
    Quand tu perds environ 20 pourcent de tes permanents en un an en plus des mécontents qui partirons bien un jour, c'est qu'il y a certainement un problème.

    Dou - 2017-08-25 16:35
  • Bonjour,
    Je trouve ça inacceptable d'être obligé de payer pour avoir accès à la plage, puisque cet argent Va au camping Koa ( entreprise privé ) alors qu'elle pourrait aller à la municipalité.... M Bruneau vente sa plage en disant que s est une plage de sable fin.. ouffff on n'a pas la même définition de sable fin. Il ose dire que personne ne consomme de la bière Ben voyons dont il va pas souvent se promener sur sa plage . Je crois que M Gagnon et M Bruneau cherche par tout les moyens de prendre le contrôle et faire de l'argent par tous les moyens. La municipalité de St Mathieu doit s'imposer et se faire respecter et interdire le contrôle fait par le camping Koa. La seule sécurité qui est exercé sur la plage est un contrôle financier et de savoir si tu as payer ton Accès et si ton petit bracelet est de la bonne couleur J'appuie fortement M Jean !!!!

    Marie -Andrée - 2017-08-25 13:09
  • Je pense que ce qu'on aurait du lire c'est qu'il n'y a plus d'alcool en bouteille sur la plage comme avant. De l'alcool y s'en boit et en abondance ;) Et c'est un agent de sécurité et non un sauveteur qui a sur la plage (pour validé sur les droits de passage sont payer et les bouteille de vitre...)

    Ed - 2017-08-25 11:16
  • M.Bruno souligne qu'il n'y a pas d'alcool sur leur plage. C'est absurde car il n'y a personne pour faire le contrôle et je ne croit pas que les 2 gars sur la photo soient entrain de boire du 7UP diet lol! Quelle crédibilité !

    Michaud - 2017-08-25 10:01
  • ca c'est vse foutre des citoyens du coin et des famille a moindre revenue. charger juste parce que pohenegamook le fait, faite comme temilac , ils charge rien pi ya toujour 3 life guard. Vous avez deja le camping qui vous rapportent un max , pas obliger de vider les poches du teste de la population. Vous pensez juste a l'argent. Pour ma part je ne vais pas camper la pour encourager cette pratique de riche qui soitire l'argent des pauvres.Ca c'est radin de faire ca.

    coune - 2017-08-25 06:46
  • Qui sème le vent récolte la tempête. On ne peut pas toujours abuser des gens comme le fait M. Gagnon

    Ancien saisonnier très déçu - 2017-08-25 06:41
  • Ouuff c'est tu moi ou j'ai ne jamais vu de surveillance ni d'entretien de plage là !! Qu'ils commencent par enlever tous les blocs de beton et les armatures de fer qui jonchent le fond de l'eau du coté de < leur plage >. De plus, pour les titres de propriéte j'ai des gros doutes. Normalement, le litoral appartient au Centre d'expertise hydrique du Quebec ou au Fédérale. Normalement, il faut payer pour l'usage de ses lieux ou demander la permission. L'ont-il fait ? Qu'ils commencent par entretenir la plage et mettre de la vrai surveillance avant de nous faire payer pour une propriéte publique.

    Sarah - 2017-08-24 21:05
  • @Michaud
    Toute qu'une économie-_-

    Moi - 2017-08-24 19:30
  • En résumé, il y a des gens radins qui souhaitent utiliser gratuitement une plage, la plus belles des deux, en prétextant qu'ils habitent dans le coin ? Désolé, ça se paie et c'est partout pareille.

    Patrick - 2017-08-24 12:48
  • Sécurité? À Pohénégamook il y a lifeguard pour 7,50$ tandis qu'à Saint-Mathieu tu te noies pour 5,65$.

    Michaud - 2017-08-24 10:26