Publicité
10 août 2017 - 16:02 | Mis à jour : 17:05

Un site temporaire incommodant

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 3

Des résidents de la rue des Marguerites en ont déjà assez des travaux d’Hydro-Québec sur la rue Saint-Pierre à Rivière-du-Loup. C’est que le transport de certains matériaux, notamment de l’asphalte et des gravats, dérange puisque ceux-ci sont entreposés sur un terrain vacant du Centre commercial Rivière-du-Loup.

Info Dimanche a ainsi reçu l’appel de citoyens inquiets, jeudi. Ceux-ci dénoncent les va-et-vient des camions de l’entreprise Constructions HL Thériault tout près de leur lieu de résidence. Engagée par Hydro-Québec, cette dernière transporte et entrepose les déblais d’excavation d’une partie du chantier de la rue Saint-Pierre. Les travaux commenceraient tôt le matin et causeraient beaucoup de bruit et de poussière.

Contacté à ce sujet, le directeur du Service technique et développement durable de Rivière-du-Loup, Gérald Tremblay, assure que la Ville n’y est pour rien dans cette entente survenue entre l’entrepreneur et le centre commercial pour l'utilisation du terrain. La pratique est cependant nécessaire selon lui.

«Ce que l’on comprend, c’est que l’entrepreneur a eu la possibilité d’entreposer ses matériaux [béton, asphalte, gravier] à cet endroit. Pour lui, c’est très avantageux et efficace. Plus ton chantier est proche de ton lieu d’entreposage, plus tu épargnes de l’argent et du temps», explique-t-il d’après son expérience.

Pour la Ville de Rivière-du-Loup, cette façon de faire est tout à fait appropriée, compte tenu que cela est réalisé sur une courte période de temps. «Évidemment, on comprend que les citoyens du secteur aient un avis contraire, mais de notre côté, c’est tout à fait acceptable. Cela évite aussi d’avoir des camions lourds un peu partout en ville», ajoute-t-il.

TEMPORAIRE

Les citoyens de la rue des Marguerites se réjouiront cependant de savoir que la situation est temporaire. Selon Gérard Tremblay, c’est la Ville qui s’occupera du transport des déblais lorsque les travaux atteindront la rue Sainte-Anne et ce jusqu’en haut de la côte.

«La Ville transportera ses matériaux ailleurs», rassure-t-il. «Puis, lorsque Hydro-Québec reprendra seul le travail depuis la rue Saint-Elzéar, l’asphalte et les gravats seront transportés ailleurs. Un autre endroit a assurément été trouvé.»

Les travaux actuels sur la rue Saint-Pierre avancent bien. Tout devrait être prêt pour le 14 août, date à laquelle s’amorcera la phase 1 de la réfection de la rue avec la Ville de Rivière-du-Loup. Les travailleurs procèderont alors au planage du pavage jusqu’à la rue Frontenac.

Par ailleurs, notons que la Ville de Rivière-du-Loup transporte actuellement les déblais du chantier du boulevard de l'Hôtel-de-ville sur le terrain du Domaine Kogan. Une situation qui a également interpellé certains citoyens. 

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

3 réactionsCommentaire(s)
  • A décourager:
    Ils vont trouver qu'il y a trop d'arbres, trop de foin ect. Pour certain il faudrait tout faire ou réparer sans déranger leur petite personne.
    En passant les camions commence à voyager à 07:00 hres et non à 06:00 hres. Le soir à 22:00 hres il n'y a plus de bruit de camions seulement des minounes pas de ''muffler'' ou des mufflers bruillant.

    René Lapointe - 2017-08-11 09:33
  • Es ce qu'il pourrait mettre de l, abat poussière. ....
    DÉJÀ SE SERAIT RESPECTUEUX.

    Lulu - 2017-08-10 20:20
  • Le monde n'a plus de tolérance plusieurs devraient vivre isolé et nous avons de très beaux rangs dans le krtb.

    Décourager - 2017-08-10 19:45