Publicité
8 août 2017 - 10:06

Vacances de la construction : la SQ dresse un lourd bilan

Toutes les réactions 1

La Sûreté du Québec présente le bilan de la période des vacances de la construction, qui a eu lieu du 21 juillet au 6 août dernier. Malheureusement, 22 personnes ont perdu la vie dans 22 collisions survenues au cours de ces deux semaines de vacances sur le territoire de la Sûreté du Québec.

Malgré que le nombre annuel de décès soit à la baisse sur nos routes, il s’agit de l’un des bilans les plus tragiques des dernières années.

Nonobstant les nombreux rappels de prévention aux usagers de la route, les facteurs premiers qui ont contribué à ces collisions sont l’excès de vitesse, ne pas avoir cédé le passage ainsi que la capacité de conduite affaiblie par l’alcool ou la drogue. De plus, plusieurs de ces collisions seraient possiblement causés par des malaises des conducteurs. Les policiers demandent aux automobilistes de ne pas hésiter à se ranger à un endroit sécuritaire s’ils se sentent incommodés alors qu’ils sont au volant.

Parmi les victimes, quatre étaient des motocyclistes, ce qui accroit le nombre de décès à 19 depuis le début de la saison 2017. Notons qu’en 2016, 38 collisions ont eu lieu impliquant des motocyclistes sur le territoire de la Sûreté du Québec.

Pour plusieurs Québécois, les vacances se poursuivront au cours du mois d’août. La Sûreté du Québec continuera, avec ses partenaires, les efforts de sensibilisation et d’intervention sur l’ensemble du réseau routier.

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Puisque les 3 facteurs dominants nommés plus haut sont les excès de vitesse, ne pas céder le passage et l'abus d'alcool et de croque, mettre la faute sur la route est un peu exagéré! Bien sûr que terminer la route sera bénéfique pour les conducteurs mais ça ne donnera pas le sens des responsabilités! J'ai presque 50 ans d'expérience comme conductrice et je roule souvent sur ce tronçon de route. J'en vois des belles très souvent! Jamais la route ne me met en danger excepté l'hiver et ses aléas, mais les conducteurs qui n'ont aucune conduite préventive sont les dangers sur ma route! Peut-être serait-ce nécessaire de rafraîchir les connaissances du code de la route aux usagers moi compris, à des intervalles déterminés par les autorités concernées. Ce serait déjà une amélioration!pour le reste, nous n'avons pas de contrôle sur la conscience de chacun! On ne sait jamais qui nous côtoyons sur notre route!

    Carole Ruest - 2017-08-09 09:15