Publicité
6 août 2017 - 06:34

Un nouvel environnement pour Deux nations, une fête de Cacouna

C’est dans un nouvel environnement boisé et près du fleuve, mais toujours au pied de la rue du Quai, que l’évènement Deux nations, une fête, pour sa 6e présentation, montera ses tentes, cabanons, chapiteaux et kiosques les 12 et 13 aout de 12 h à 17 h.

En se stationnant encore le long de la rue du Quai et des rues connexes, on peut facilement se rendre à pied sur la pointe boisée de l’ancien quai de Cacouna, à quelques dizaines de mètres du Parc de la Fontaine claire et du Centre administratif de la Première Nation.

Pendant la fin de semaine du festival, sur un même lieu aux abords du fleuve, les visiteurs assisteront aux savoir-faire traditionnels autochtones et d'artisans de la région: paniers tressés, capteurs de rêves, identification des plantes et plantes de survie, peintures et bijoux, cuisson traditionnelle de gibier, présentation multimédia, forgeron, bricoleur du passé, miniatures de bois, sculpture sur bois et sur pierre, tissage, tricot, vannerie, produit du miel, pâtisseries artisanales, atelier de mosaïques et maquillage pour enfants.

Sous le grand chapiteau, des groupes autochtones habillés de magnifiques costumes exécuteront, en alternance, des danses traditionnelles au son des tambours. Bien à l’abri sous la toile, les visiteurs pourront aussi profiter d’un service de cantine et apprécier l’ambiance sonore et visuelle environnante.

Une seule fête pour se connecter aux sources, à l’histoire, aux valeurs de chaque nation, dans un partage respectueux des différences. Tout ça en accès gratuit, au pied de la pente douce de la rue du Quai.

C’est aussi durant cette fin de semaine, le dimanche, que sera inaugurée la sculpture sur pierre «Nos origines», oeuvre du sculpteur Gilles Lepage, annoncée en 2016 et réalisée sur place dans les semaines qui ont suivi.

Publicité

Commentez cet article