Publicité
6 juillet 2017 - 15:36 | Mis à jour : 15:57

L'état du pont de la route 132 à l’Isle-Verte sème l’inquiétude

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Toutes les réactions 5

À la suite des restrictions de surcharges sur le pont enjambant la rivière Trois-Pistoles à Notre-Dame-des-Neiges, des citoyens se sont inquiétés de l’état de la structure du pont au-dessus de la rivière Verte, à L’Isle-Verte sur la route 132. D’importantes fissures et des dommages aux trottoirs et aux glissières sont visibles, mais le ministère des Transports (MTQ) se fait rassurant.

«La dernière inspection datant de 2016 indique qu’il n’y avait pas de travaux nécessaires sur cette structure. Oui il y a des problématiques et nous allons leur prêter attention, mais il n’y a pas d’urgence», explique Guillaume Paradis, porte-parole au ministère des Transports du Québec. Cette infrastructure, faite de poutres de béton armé, a été construite en 1961. Dans un rapport de plus de 80 pages rédigé en 2016, le MTQ explique que les éléments de la structure du pont ne sont pas atteints, mais qu’il démontre toutefois de nombreux signes de laminage, de rouille, d’éclatement du béton, et qu’il se désagrège.

Par ailleurs les appareils d’appui des poutres, les glissières de sécurité et les trottoirs endommagés feront l’objet de réparations dès cet été. «C’est prévu qu’on s’en occupe. Les fissures présentes sur certaines poutres ont peu d’incidence sur le comportement de la structure, bien qu’elles soient impressionnantes au premier coup d’œil. Il n’y a pas de danger à emprunter ce pont», complète M. Paradis. La prochaine inspection se déroulera en 2019.

Yvan Lévesque, citoyen et propriétaire d’un commerce à L’Isle-Verte soulève de nombreux questionnements à l’endroit de cette structure achalandée située à l’entrée de la Municipalité. «Je ne comprends pas pourquoi la route 132 n’a pas de restrictions pour les poids lourds. Avec la construction de l’autoroute 20, pourquoi ont-il encore le droit d’y circuler? La 132 est une route touristique», explique-t-il. Ce citoyen déplore que le pont soit à ses yeux très endommagé, et que les véhicules lourds continuent tout de même d’y circuler quotidiennement.

De son côté, la mairesse de l’Isle-Verte, Ursule Thériault, fait preuve de prudence. «Je ne suis pas une spécialiste, je fais confiance aux évaluations des experts du ministère des Transports», a-t-elle commenté. Personne ne s’est rendu aux bureaux de la municipalité afin de faire part de ses inquiétudes. Par ailleurs, le règlement d’urbanisme sera prochainement révisé afin de faire de cette zone de l’Isle-Verte un espace agrotouristique, réduisant ainsi le transport lourd sur la route 132.

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

5 réactionsCommentaire(s)
  • @ Citoyen écoeuré des gens qui chialent tout le temps

    D'après moi, vous avez oublié comment le MTQ à réagit lors de la tempete de neige du mois de décembre sur l'autoroute 85 et celle du 15 mars sur l'autoroute 13! Plus épais que ça tu meurs.

    Isabelle - 2017-07-07 15:46
  • ben voyons le MTQ sont pas des épais à ce point s'ils la laisse ouverte c'est que c'est encore correct. Et le transport de marchandises un moment donné doit se rendre au village aussi.... Ils passeront pas dans les airs !!!

    Citoyen écoeuré des gens qui chialent tout le temps - 2017-07-07 13:09
  • C'est grand temps que le MTQ construire un autre pont. D'après les photos ce pont est à démolir au plus vite avant mort d'homme

    le vieux - 2017-07-07 07:53
  • @ Écoeuré des notruck

    Vous avez raisons, ça va devenir un village fantôme qui va vivre de l'économie touristique 2 mois par année. Bravo

    Christian - 2017-07-06 18:44
  • Réduire le traffic lourd aura encore un effet negatif sur l'économie du village. Il y aura quand même des camions car les entreprises locales de transport et les livraisons locales pourront continuer d'y passer. Combien de camionneurs profitent de la cantine, du bar laitier, du restaurant, ils prennent de la place mais sont de bons clients réguliers pour nos petits commerces. On se lamentait de la venue de l'autoroute qui allait ruiner l'économie des villages et on s'apprête à restreindre encore plus l'achalandage sur la 132 réduisant d'autant l'économie qui s'y trouve.

    Écoeuré des notruck - 2017-07-06 17:04