Publicité
3 juillet 2017 - 06:04

La Ville de Rivière-du-Loup assure la pérennité de la Manne Rouge

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

L’implication de la Ville de Rivière-du-Loup, qui a récemment acquis près de 38 hectares de terrains, de la machinerie et des bâtiments pour 135 000$, permettra à la Manne rouge de poursuivre sa mission de réinsertion sociale, dans le cadre d’une culture maraichère.

Le propriétaire de ces terrains voulait les vendre, mais l’investissement était trop important pour l’organisme. «On achète un actif. Nous faisons d’une pierre deux coups et on s’assure de la viabilité de la mission de la Manne rouge. Ces terrains ne sont pas perdus», explique Karine Plourde du Service de communications de la Ville de Rivière-du-Loup. La résolution concernant cette transaction a été adoptée le 12 juin dernier lors de la séance du conseil de ville.

Cette année l’organisme sans but lucratif la Manne rouge permet à sept personnes d’occuper un emploi, en collaboration avec Emploi Québec, dans une démarche de réinsertion sociale. Ils y travaillent depuis le mois de mai. Les légumes ont été semés, et les travailleurs s’affairent présentement à préparer le verger.

«L’implication de la Ville nous permet de poursuivre nos activités et de développer l’avenir. Nous occupons 11 hectares de la superficie totale», explique Sanny Beaulieu, coordonnatrice de la Manne rouge. Un agrandissement n’est donc pas écarté à plus long terme. L’assemblée générale annuelle de l’organisme aura lieu le 4 juillet et permettra de faire une mise à jour globale. Un projet de rénovation du kiosque de vente est aussi dans l’air. L’horaire complet des activités de récolte et d’autocueillette sera diffusé bientôt. La production est bel et bien démarrée pour cette nouvelle saison. 

Publicité

Commentez cet article