Publicité
28 juin 2017 - 06:52

Découvrez un autre trésor à Rivière-Bleue

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Certains bâtiments sont imprégnés d’une grande histoire à Rivière-Bleue, que l’on pense à La Vieille Gare et à la Chapelle du Pied-du-Lac. La Corporation du patrimoine de Rivière-Bleue nous fait découvrir un autre trésor, soit La Petite Gare Aubut avec son exposition «Les chemins de fer du Témiscouata».

En 2014, la Corporation a sauvé cette petite gare de la démolition. Elle a été déménagée en face de La Vieille Gare en 2015, puis restaurée par de nombreux bénévoles. Les deux années suivantes ont servi à préparer la nouvelle exposition sous la thématique des chemins de fer. «De la seconde moitié du XIXe siècle jusqu’en 1930, le comté de Témiscouata avait une superficie beaucoup plus importante que celle que nous connaissons aujourd’hui. Trois chemins de fer reliant le Nouveau-Brunswick (et la Nouvelle-Écosse) au reste du pays le traversaient», explique-t-on.

L’EXPOSITION

L’exposition nous présente l’histoire du National Transcontinental Railway, par la suite acquis par le CN, et montre son importance dans le développement de la région. Il en va de même pour le Temiscouata Railway, qui reliait Fraserville (Rivière-du-Loup) à Edmundston puis Connors. Ce dernier est maintenant disparu et a été transformé en une piste cyclable «Le Petit Témis».

«Également, nous désirons par l’exposition Les chemins de fer du Témiscouata mettre en valeur différents aspects de la vie ferroviaire : les travailleurs du rail, les voyageurs, le transport des marchandises, les gares, les locomotives, la construction de la section Glendyne, les déraillements, le train l’hiver et encore plus», a mentionné Marielle Landry, présidente de la Corporation du patrimoine de Rivière-Bleue. De nombreuses photos, des montages vidéo, des témoignages et des maquettes composent cette exposition très bien réussie.

GRANDE IMPLICATION

«Ce projet a été rendu possible grâce à l’implication de toute une communauté et trois années intenses de bénévolat», a souligné Mme Landry. La rénovation de la petite gare a couté 34 000 $. La participation des bénévoles est évaluée au tiers du cout de cette réhabilitation, soit 11 000 $.

La réalisation de l’exposition et sa promotion représentent un investissement de 49 235 $. La participation des bénévoles totalise le quart de cette somme, soit 11 700 $. Le Comité de développement de la MRC de Témiscouata y a injecté un montant de 19 000 $. On note des commandites de service pour 7 500 $. Le CN a accordé 5 000 $, Tourisme Bas-Saint-Laurent 2 000 $ et la Corporation du patrimoine 4 000 $. Les membres de la Corporation, les 165 AmiEs de la gare, ont été sollicités spécifiquement pour ce projet d’exposition; le résultat fut un appui collectif et significatif de 5 200 $.

Publicité

Commentez cet article