Publicité
15 mai 2017 - 13:52 | Mis à jour : 15:29

Disparition de Karine Major

Les citoyens de Cacouna sont aux aguets

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 1

La disparition de la Rimouskoise Karine Major fait les manchettes partout en province. À Cacouna, où des démarches sont effectuées présentement, l’histoire ne manque pas de faire réagir. Les citoyens gardent l’œil ouvert et espèrent un dénouement positif.

Depuis la fin de la dernière semaine, les policiers de la Sûreté du Québec se déplacent beaucoup dans la petite municipalité d’environ 2000 habitants. Dans les airs, tout comme sur terre, la présence des agents de la paix rappelle l’importance de la situation. On ne voit pas ça régulièrement à Cacouna.

«Samedi après-midi, je travaillais à l’extérieur et il y avait beaucoup de déplacements en hélicoptère, plus qu’à l’habitude. J’ai compris que c’était la Sûreté du Québec qui faisait des recherches (…) C’est spécial. Les citoyens sont au courant, ça se discute beaucoup», confirme Suzanne, commis au Marché Desbiens et Fils de Cacouna.

Pour la plupart, toute cette histoire est très mystérieuse. Est-ce que la jeune femme de 26 ans est partie de son propre gré ou non ? N’a-t-elle fait que passer à Cacouna? Plusieurs questions sont en suspens.

«C’est difficile à dire. On pense à toute sorte de choses. Par exemple, Karine Major est chimiste… Est-ce que sa spécialité pourrait la rendre attrayante pour le monde de la drogue? A-t-elle seulement voulu prendre du temps pour elle? Pourquoi avoir retiré autant d’argent?», se questionne un citoyen rencontré au centre-ville. «C’est curieux cette histoire-là.»

Le poste de commandement de la Sûreté du Québec accueille les citoyens dans le stationnement de l’église au cours de la journée de lundi. Déjà, vers 10 h, plusieurs personnes y avaient rencontré les enquêteurs.

«J’arrive justement de là», a admis un client du dépanneur Kakou. «Vendredi, j’ai vu une Micra rouge, suivie d’une autre voiture, passer très rapidement sur un chemin de fer à Rivière-du-Loup. Ce que je trouvais bizarre, c’est qu’elles se sont empressées de traverser, alors qu’un train arrivait au loin. Normalement, on s’arrête.» L’homme ne pouvait pas confirmer qu’il s’agissait de la voiture recherchée.

Chose certaine, les Cacounois sont attentifs depuis plusieurs jours déjà. Un citoyen bien connu, surnommé «Ti-Louis», a d’ailleurs parcouru la municipalité sur son «scooter». Il avoue avoir visité chaque route et avoir vérifié les fossés. Aucune trace de la voiture rouge de Karine Major. «Je vais continuer», a-t-il assuré.

Karine Major est portée disparue depuis 6 jours déjà. S’ils n’écartent aucune piste, les enquêteurs de la Sûreté du Québec privilégient l’hypothèse selon laquelle la jeune femme aurait quitté de plein gré ses proches et sa famille.

» À lire aussi : Disparition de Karine Major : la SQ au travail à Cacouna

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • A tel eu une dispute avec un proche ou qui conque?
    A tel dé jas fais sa au paravent,de quitter sans même prévenir sa famille???
    Et si elle na pas entrée travailler depuis quel que temps sans même prévenir assez bizarre ???J’espère qu'il aura un réseau de guette plus élargie dans différente région pour être capable de la localiser plus rapidement.Et si elle ne répond pas sur son cell ....peut-être quel ne peux pas quel q'un la retient peut-être il ne vaudrais pas baisser les bras moi je croix quil se passe quel que choses de pas normal si elle manque a l'appelle et si se n'est pas dans ses habitudes !On va espérer le mieux courage pour toute la famille !

    marie-cl;aire anna forbes - 2017-05-15 19:22