Publicité
13 mai 2017 - 09:27

L'Escouade jeunesse de la CNESST mise sur la prévention

Pour une 16e année consécutive, la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) invite les employeurs de l’Est-du-Québec à faire appel à l’Escouade jeunesse pour organiser une activité de sensibilisation qui vise à renforcer leurs efforts en matière de prévention des accidents du travail.

L’Escouade est composée de jeunes qui offrent gratuitement aux employeurs de tout le Québec, du 15 mai au 4 août, un atelier de sensibilisation dynamique. Celui-ci s’adresse aux jeunes travailleurs âgés de 24 ans et moins et aux nouveaux travailleurs directement en entreprise. Parmi les sujets abordés, mentionnons les droits et les obligations des employeurs et des travailleurs en matière de santé et de sécurité du travail, une approche simple pour aider les employeurs et leurs travailleurs à identifier les risques dans leur milieu de travail, la démarche de prévention à appliquer pour prévenir les lésions en milieu de travail et les ressources disponibles en santé et sécurité du travail.

L’atelier de l’Escouade jeunesse est un moment privilégié pour les employeurs de parler de santé et de sécurité du travail avec leurs travailleurs, de leur communiquer des messages de prévention et de les impliquer dans la démarche de prévention des lésions professionnelles.

À ce jour, l’Escouade a rencontré plus de 240 000 travailleurs et leurs employeurs dans le cadre de ses activités. Par son action, elle vient renforcer les efforts des employeurs en matière de prévention des accidents du travail.

Au Québec, 28 jeunes sont victimes d’un accident du travail chaque jour. Les employés de 24 ans et moins sont particulièrement à risque de subir un tel accident, parce qu’ils présentent une mobilité élevée en emploi et que les fonctions qu’ils détiennent comportent souvent un cumul de contraintes physiques (manipulation de charges lourdes, travail répétitif, etc.) et organisationnelles (horaires irréguliers, travail de nuit, etc.).

Rappelons que les employeurs ont l’obligation d’informer, de former et de superviser leurs travailleurs. La formation et la supervision permettent non seulement de diminuer les risques d’accident, mais aussi de réduire les coûts tant humains que financiers associés à ces événements.

 

 

 

Publicité

Commentez cet article