Publicité
11 mai 2017 - 06:46 | Mis à jour : 12 mai 2017 - 14:35

Le nouvel édifice à bureaux de Premier Tech

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 1

Les travaux de construction sur le Campus Premier Tech avancent bien et piquent la curiosité. Info Dimanche a obtenu les croquis de l’édifice à bureaux qui sera réalisé dans environ un an à Rivière-du-Loup. Modernité et lumière seront au rendez-vous. 

Ainsi, Premier Tech n’accueillera pas un gratte-ciel de 60 étages dans les prochains mois, comme le laissait croire, avec humour, le poisson d’avril publié sur les réseaux sociaux. La vraie annonce avait eu lieu en janvier et c’est plutôt un immeuble à trois étages, imaginé par la firme Atelier5 et réalisé par BMD Architectes, qui sera érigé. À ce chantier qui fait des curieux s’en ajoute un deuxième, l’agrandissement d’une des usines, qui est effectué simultanément. 

«Nous avons débuté les travaux il y a déjà quelques mois. Pour l’édifice à bureaux, nous en sommes actuellement à finaliser la fondation et le coulage des pieux. Dans les dernières semaines de juin, des structures d’acier devraient être montées», a expliqué Jean Bélanger, président et chef de l’exploitation de Premier Tech, précisant que l’agrandissement suit le même processus, mais avec un mois et demi d’écart. 

En 2017, plus de 15 millions de dollars seront investis dans le Campus de la rue Témiscouata, qui connaitra une croissance importante. Le bâtiment de trois étages possèdera une surface de plus de 60 000 pieds carrés pour des locaux. Ce projet représente à lui seul un investissement de 12 M$. 

«Nous estimons que l’agrandissement sera complété au début de la prochaine année, alors que le bâtiment administratif devrait être prêt pour le déménagement en mai 2018», a ajouté M. Bélanger. «Ces nouveaux espaces combleront nos besoins pour un horizon de 3 à 5 ans.»

Rappelons également que deux rues s’ajouteront au réseau routier du Campus Premier Tech et une nouvelle avenue sera aménagée pour la circulation industrielle, entre la voie de contournement et l’avenue Premier. Celles-ci devraient être complétées cet automne. 

EMPLOIS

En janvier, l’entreprise louperivoise, l’un des fleurons économiques de la région, n’avait pas caché que ces constructions venaient combler les besoins d’espace, non seulement pour accueillir le personnel qui s’est joint à l’entreprise au cours de la dernière année, mais également pour les prochaines embauches qui viendront soutenir la croissance de Premier Tech.

Actuellement, sur les 146 postes à combler dans tous ses bureaux internationaux, 87 se trouvent à Rivière-du-Loup et 45 d’entre eux ont récemment été créés. 

«Les défis de main-d’œuvre sont constants. Chez Premier Tech, nous jouissons d’un taux de rétention de 90 %, ce qui est excellent dans notre secteur. Mais un roulement de 10 %, c’est 110 équipiers à trouver annuellement, sans compter les postes créés», a concédé Jean Bélanger.

Néanmoins, l’homme d’affaires est confiant du potentiel économique de Rivière-du-Loup. Il n'en a jamais douté, à l'instar de ses prédécesseurs. «Si on ne croyait pas en la région, on déciderait de développer à Montréal ou ailleurs. Nous sommes toujours capables d’attirer de la main-d’œuvre chez nous. Il faut seulement être créatifs», a déclaré l’homme d’affaires, précisant viser les talents québécois et canadiens. 

Afin de répondre à ses besoins d’équipiers, Premier Tech a d’ailleurs revu son processus de séduction. L’entreprise a aussi créé une équipe de cinq personnes directement dédiée à trouver et attirer le talent. Celle-ci, qui développe de nouvelles stratégies, sera agrandie prochainement. 

Les investissements de Premier Tech sur son site louperivois sont aujourd’hui une nouvelle preuve de l’attachement que l’entreprise éprouve envers la région, et ce, depuis 94 ans en 2017. Jean Bélanger l’a répété lors de l'entretien, «le siège mondial de Premier Tech est le cœur de l’entreprise».

 

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • payant les subvention du gouvernement

    pedro - 2017-05-11 14:24