Publicité
8 mai 2017 - 06:32

Témiscouata-sur-le-Lac et Rivière-du-Loup roulent en véhicule électrique

La Société d’innovation en environnement (SIE) et YHC Environnement ont lancé le 3 mai le projet pilote de Système d’autopartage avec véhicule électrique en région avec la mise en place du mode autopartage dans six municipalités québécoises, dont Rivière-du-Loup et Témiscouata-sur-le-Lac.

Au cours de la dernière année, les municipalités de Bromont, Nicolet, Plessisville, Rivière-du-Loup, Sainte-Julienne et Témiscouata-sur-le-Lac ont fait l’acquisition de 10 véhicules électriques et d’une vingtaine de bornes de recharge. La SIE en collaboration avec YHC Environnement sont à la phase finale pour la mise en service des outils et de la plate-forme permettant la gestion et le partage de ces véhicules.

Le concept SAUVéR permet aux municipalités participantes de réduire les émissions de GES et l’empreinte écologique en transport, offre une vraie solution d’économie collaborative pour les municipalités et leurs communautés et contribue à développer une route électrique verte au Québec et au Canada.

La voiture électrique est utilisée par les employés municipaux de la Ville de Rivière-du-Loup, et cet été, ce sera au tour des personnes à l’emploi de Tourisme Rivière-du-Loup d’essayer le véhicule.

Témiscouata-sur-le-Lac fait également partie de ce projet pilote. «À ce jour, au Canada, il ne semble pas y avoir de concept d’autopartage appliqué dans les municipalités de petite et de moyenne taille, exception faite des grands centres urbains ou métropolitains. C’est pourquoi nous sommes fiers de faire partie du projet pilote SAUVéR!», explique Gilles Garon, maire de Témiscouata-sur-le-Lac.

La réalisation du projet pilote se fait grâce au financement du Fonds municipal vert (FMV) de la Fédération canadienne des municipalités (FCM). La FCM a versé une subvention de 350 000 $ pour ce projet pilote.

 

Publicité

Commentez cet article