Publicité
1 mai 2017 - 13:06

Rivière-du-Loup plaide pour la reconnaissance des cités régionales

Info Dimanche

Par Info Dimanche, web@infodimanche.com

Toutes les réactions 1

Dans le cadre d’une campagne initiée par le Caucus des cités régionales de l’Union des municipalités du Québec (UMQ), la Ville de Rivière-du-Loup joint sa voix aux 26 autres cités régionales québécoises pour affirmer son apport incontournable à la vitalité économique de la région du Bas-Saint-Laurent et de l’ensemble du Québec.

Le maire de Rivière-du-Loup, Gaétan Gamache a rappelé que le poids démographique, économique et social de même que l’emplacement géographique de la Ville ainsi que ses infrastructures en faisaient un acteur incontournable tant pour la MRC que pour le Bas-Saint-Laurent. «À ce titre, il s’avère essentiel que notre rôle soit davantage reconnu et valorisé, à l’instar de celui de l’ensemble des cités régionales québécoises», a déclaré M. Gamache.

Rivière-du-Loup est à la fois un centre commercial et le cœur des produits d’appel en tourisme dans la région. La grande diversité des PME, la synergie des organismes publics et l’effet de débordement des emplois vont bien au-delà des limites de la ville et même de l’agglomération dont la ville est le pôle.

Les citoyennes et citoyens souhaitant en apprendre davantage sur les cités régionales québécoises et leur rôle-clé peuvent visionner une capsule vidéo et consulter un dépliant d’information, tous deux disponibles sur le site Web de la Ville. Un dossier d’information sera aussi publié ce 3 mai dans les hebdomadaires des 27 cités régionales, donc l’Info Dimanche pour notre région.

OPTILAB

Le maire de Rivière-du-Loup profite du lancement de cette campagne pour réitérer ses vives inquiétudes quant au déploiement du projet de réorganisation des laboratoires de biologie médicale OPTILAB, enclenché le 1er avril dernier. Pour M. Gamache, cette réforme ne contribuera qu’à centraliser les services au détriment de la vitalité des régions, particulièrement en périphérie. Le maire entend d’ailleurs amener le sujet à l’ordre du jour des rencontres que tiendra le caucus avec le gouvernement et les députés des différents partis politiques à l’Assemblée nationale, au cours des prochaines semaines.

CITÉS RÉGIONALES

La population des 27 cités régionales est de 954 000 habitants, soit 12 % de toute la population québécoise. Ces cités hébergent 11 % des emplois au Québec, dont plus de 16 % des emplois dans le secteur manufacturier. Elles représentent 17 % de la valeur foncière industrielle pour l’ensemble du territoire.

Pas moins de 31 % des investissements manufacturiers effectués au Québec entre 2011 et 2015 l’ont été dans les cités régionales. Ces 27 cités représentent les deux-tiers de l’activité économique de leur MRC et 94 % des investissements manufacturiers au sein de leur MRC.

 

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Surveillez vous les petites municipalités autour des grands centres. Votre absorption est en marche. Le maire Gamache parle déjà du centre de compostage de Cacouna comme le centre de Rivière du Loup. Les MRC doivent servir de contrepoids aux velléités de ces administration à courte vue a l'appétit "taxatif" leur permettant de couvrir leurs planification erratiques.

    Oeilalachose - 2017-05-05 15:53