Publicité
29 avril 2017 - 06:52

L’annuelle chasse aux nids-de-poule

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

C’est maintenant devenu une tendance ces dernières années, les aléas de Dame nature entre l’hiver et le printemps compliquent franchement la vie des services des travaux publics municipaux. À la fin avril, l’équipe de Rivière-du-Loup estime être en bonne voie de reprendre le dessus.

Ce n’est pas un secret pour personne, des crevasses importantes sont apparues sur le réseau routier de la Ville de Rivière-du-Loup au cours des dernières semaines, résultat d’une succession de périodes de gel et de dégel. Qu’à cela ne tienne, une équipe du Service des travaux publics est à pied d’œuvre dans les rues afin de boucher ces nids-de-poule.

«Cette année n’est pas pire que la dernière ou la précédente. On se met au travail rapidement, on fait de notre mieux, mais on sait que la température nous rattrape toujours», partage Marc-Antoine Faucher, contremaitre pour la Ville de Rivière-du-Loup.

Selon le responsable, une équipe a même commencé à colmater des trous en janvier et a essayé de profiter des périodes de redoux qui ont suivi. «On essaie de mettre les chances de notre côté. Pendant cette période, c’est de l’asphalte à froid pour une meilleure adhérence. Une équipe de cinq personnes travaille à temps plein.»

Évidemment, la rue Lafontaine, entre autres le secteur devant la rue Sainte-Anne, est critique, tout comme celui de la rue Saint-Pierre. L’équipe des travaux publics s’est aussi présentée à plusieurs reprises sur la rue Magloire (sous le chemin de fer) et sur le Chemin des Raymond à Saint-Ludger.

«Sur la rue Lafontaine, le problème, c’est vraiment que la couche de surface est décollée. L’asphalte n’adhère plus, c’est compliqué (…) La neige ne nous a pas aidé non plus.»

Rappelons que dans son dernier budget, la Ville de Rivière-du-Loup a augmenté les sommes allouées au pavage et à la réfection de son réseau routier pour atteindre 1,2 million $. On parlait de cibler les rues Fraser, Plourde, Amyot et Lafontaine, notamment.

Marc-Antoine Faucher est confiant que les travaux qui seront réalisés au cours de la saison estivale atténueront les prochaines dégradations de l’hiver.

APPLICATION VOILÀ !

L’équipe des travaux publics explique travailler de façon organisée. Une liste des nids-de-poule est réalisée grâce à un patrouilleur et l’aide du public. Les déplacements de l’équipe sont ensuite prévus par secteur.

Instaurée il y a déjà quelques années, l’application Voilà ! qui permet au public de géolocaliser et photographier un nid-de-poule avec un téléphone est utilisée, mais c’est encore par téléphone (418-862-6437) que les citoyens effectuent leurs signalements.

Selon Marc-Antoine Faucher, la Ville de Rivière-du-Loup pourra très bientôt commencer les opérations de rapiéçage manuel, c’est-à-dire qu’elle étalera de couches fines d’asphalte chaude sur un ensemble de dégradations dans les rues.

 

Publicité

Commentez cet article