Publicité
27 avril 2017 - 06:31 | Mis à jour : 07:06

Notre-Dame-du-Portage réfléchit sur l’avenir de son service incendie

Francois Drouin

Par Francois Drouin, Journaliste

Twitter Francois Drouin
Toutes les réactions 10

Avec seulement deux pompiers résidant sur son territoire et fort d’une entente la liant à Rivière-du-Loup pour la gestion et à la prévention incendie sur son territoire, la municipalité de Notre-Dame-du-Portage est à la croisée des chemins quant au maintien de sa propre caserne. Au terme d’une réflexion de ses élus, la municipalité pourrait bien abandonner son service incendie.

Si le maire de Notre-Dame-du-Portage, Vincent More, souligne que rien n’est  encore joué, il admet d’emblée que l’analyse de l’avenir de son service incendie est bien amorcée. «C’est une étape charnière, doit-on réinvestir dans de l’équipement alors que nous n’avons pas de pompiers pour l’utiliser?», s’est ouvertement questionné le magistrat.

Notre-Dame-du-Portage est toujours propriétaire de certains équipements, notamment un camion-citerne datant de 1992, dont la citerne est âgée de 45 ans, et d’une unité d’urgence de 1993. Ces deux véhicules ne correspondent plus aux normes en vigueur et devront être remplacés. La facture pourrait atteindre le demi-million de dollars.

Le maire constate aussi la grande difficulté à recruter des pompiers au sein d’un village réputé comme lieu de villégiature et où résident de nombreux professionnels. C’est sans parler du vieillissement de la population qui n'épargne pas le village côtier.

Quant à l’entente liant la caserne 12 de Notre-Dame-du-Portage à la caserne 14 de Rivière-du-Loup dont la signature remonte à avril 2012, M. More s’est dit pleinement satisfait. La table était mise pour de nouvelles discussions. «Nous recevons un bon service, sans quoi nous n’en serions pas là. Au plan incendie, les relations avec Rivière-du-Loup sont excellentes», a souligné le maire.

RIVIÈRE-DU-LOUP

Évidement, si la municipalité devait abandonner sa caserne, une desserte incendie serait maintenue, mais cette fois elle serait entièrement assurée par le SSIRDL. Techniquement, il n’est pas question d’une fusion des services, mais plutôt d’une délégation de compétences.

«Pour la population de Notre-Dame-du-Portage comme pour celle de Rivière-du-Loup, rien ne changerait. Depuis 2012, une seule fois l’équipe de la caserne 12 est arrivée avant celle de la caserne 14. Il s’agissait d’une situation particulière, aux limites ouest de la municipalité alors que deux pompiers étaient présents sur le territoire», souligne le directeur du SSIRDL, Éric Bérubé.

Ce dernier explique que ces temps de réponse rapides sont obtenus grâce à la présence d’une équipe de garde en caserne 24 h sur 24. La ville centre est la seule au KRTB à disposer d’une équipe de garde en caserne en tout temps.

M. Bérubé a salué le courage du conseil municipal de Notre-Dame-du-Portage. Il a rappelé que face à des dépenses appréhendées de près de 500 000 $ pour maintenir une caserne où il n’y a plus que deux pompiers locaux (sur les quatre attitrés à la caserne portageoise), la Municipalité se devait de regarder les éventualités qui s’offrent à elle.

Quant au remplacement des équipements, le directeur assure qu’aucun achat de véhicule n’est prévu puisque Rivière-du-Loup bénéficie d’ententes avec Saint-Antonin et Saint-André. Pour le reste de l’équipement, une firme indépendante a été mandatée afin de produire une étude sur la valeur de l’équipement dont dispose la caserne 12 et qui pourrait être racheté par les services incendie intéressés.

De son côté, M. More souhaite que le conseil municipal puisse prendre sa décision avant les élections municipales de novembre prochain.

FUSION ET POLITIQUE

Questionné à savoir s’il pourrait y avoir d’autres rapprochements avec Rivière-du-Loup, voir carrément une fusion, Vincent More s’est montré catégorique. «Aucunement. Ce n’est pas la volonté du conseil actuel et la réponse est encore plus tranchée auprès de ce qu’on reçoit de la population.»

Quant à son avenir politique, M. More se donne l’été pour prendre sa décision.

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

10 réactionsCommentaire(s)
  • Dubitatif,
    Tu dis n'importe quoi. Je paye moins cher de taxes à RDL (et je peux le prouver)que je payais à Cacouna pour une maison d'égale évaluation avec des services ici que tu n'as pas dans les villages environnant. L'exemple le plus flagrant est Le Portage avec aucun services.

    René Lapointe - 2017-04-29 12:16
  • Je suis tout à fait d'accord avec «Visionnaire», l'union fait la force d'une ville, d'une région. Actuellement, on se fait manger par Rimouski; POURQUOI: parce que la Rimouski plus grosse, donc, on amène tout là-bas au détriment de RDL. Je suis totalement en désaccord avec «Dubitatif», ce sont des gens de son genre qui nuit au développement de notre région, vision de petits nombrils... Compter le nombre d'élus pour une si petite population; 8 élus X 5 municipalités= 35 élus. Est-ce nécessaire? NON

    Un résident de Notre-Dame-du-Portage - 2017-04-29 11:45
  • Sont vraiment masochistes les gens des villages voisins de vouloir se regrouper avec Rivière-du-Loup! Je ne comprends pas... Expliquer-moi qu'est-ce que ça bonifierait à part votre compte de taxes? Puis ne me servez pas l'argument de l'augmentation du chiffre de population. C'est un argument enfantin et bidon qui ne change rien à l'économie et au nombre réel de personnes réellement sur le territoire.

    Les villages sont pas mal mieux gérés que la Ville, c'est-à-dire de façon bcp plus serrée. La distance ne changerait pas. Pourquoi pensez-vous que depuis des décennies les autorités de la Ville souhaitent se fusionner les villages d'autour (alors que l'inverse est bcp moins vrai) sinon pour se trouver de nouveaux revenus ?

    Enfin, ceux qui croient que le maire du Portage fait un trip de pouvoir en voulant s'accrocher à son poste ne connaissent vraiment pas M. More!!

    Je crois au partage de services. Aucun besoin d'abolir des conseils municipaux pour ça.

    Dubitatif - 2017-04-29 09:36
  • Effectivement s il y avait regroupement de toutes nos petites municipalités environnantes de Rivière du Loup, nous serions la plus belle grande ville du bas St Laurent. Rimouski a fait le choix de se fusionner et vous voyez la différence. Et nous on regarde passer le train. Dommage que nos élus ne regardent que leur petit nombril. Qui osera se lever et demander un référendum sur la fusion de NDP, ST ANTONIN,CACOUNA, ST MODESTE ET ST ARSÈNE. On peut toujours rêver non.

    Visionnaire - 2017-04-28 18:24
  • Fini les chicanes de village nous les résidents du portage voulons être consultées sur une fusion avec la ville centre qui serait tout naturel. M. Moore pourquoi avez vous peur de demander une étude sur le regroupement ????

    Nous voulons la fusion - 2017-04-27 17:12
  • @observateur.

    La saaq n'est que pour l'état mécanique. Il y a d'autre norme a prendre en considération pour des véhicule incendie.

    https://www.google.ca/url?sa=t&source=web&rct=j&url=http://www.securitepublique.gouv.qc.ca/fileadmin/Documents/securite_incendie/publications/guide_vehicules/guide.pdf&ved=0ahUKEwj6tM_d_sTTAhXF44MKHaMYBGkQFggcMAA&usg=AFQjCNGcsBvleedwfFsm6ANMz0kLOEpylg&sig2=xEonJgqaS-52p6-8Ud4w_Q

    SeRenseignerAvantDeCritiquer - 2017-04-27 11:52
  • @Observateur : Ce n'est pas la mécanique du camion-citerne qui pose problème, mais la capacité de débit de ladite citerne qui ne répond plus aux normes. Sur 4 pompiers officiellement à l'embauche de la caserne 12, deux seuls habitent au Portage et un est en arrêt de travail. Force de frappe ? Alors, allons-y avec l'hypothèse que NdP trouve le moyen d'en embaucher 10 autres. Ils proviendraient de RDL, St-Antonin, St-Alexandre et St-André et aucun ne travaillerait à NdP. Force de frappe ? Voilà. Même chose la nuit. Observateur, peut-être, mais mal informé. Là où je te rejoins, oui le conseil et la population doivent faire preuve de vigilance.

    Informateur - 2017-04-27 11:48
  • Bon Déjà de la désinformation.
    L'autopompe 2014 (ancien 214) est logée à la caserne de RDL et elle sert tant à l'intervention qu'à la formation et fait partie de l'offre de service globale. Tous les anciens pompiers de la caserne de Notre-Dame-du-Portage font maintenant partie de la caserne de RDL et la majortié sont encore actif. Il n'y aura pas d'histoire d'horreur avec les assurances, car le village est déjà desservi de la même façon depuis 5 ans. Aussi, les primes incendies ne comptent que pour environ 10% de la prime totale. Les dégâts d'eau sont bien plus problématique en ce sens. Finalement, les élus ont prévu des clauses de plafonnement afin de protéger les intérêts Portageois. Ça fait 5 ans qu'OBSERVATEUR prévoit l'apocalypse avec le SSIRDL. Je pense qu'il est dans le champs, mal informé et surtout motivé par de mauvaises intentions. 2 casernes ont été fermées dans le secteur de Rimouski et bien d'autres au Québec l'ont été et le seront très bientôt. C'est un problème de société, mais pas une idée diabolique d'un SSI quelconque. On est en 2017 et la société évolue !

    AU LOUP !!! - 2017-04-27 11:44
  • En 2012,lorsque NddP à rejoint RdL au niveau de l'incendie, une multitude de promesses avaient étés faites au conseil municipal afin de pouvoir offrir le service sur le territoire. Ne rachetez pas de camion, l'autopompe de Rdl sera pour vous d'ici 1 ans. Résultat,elle n'a jamais été au Portage et elle est stationnée au centre de formation au cas où!!!!Au Québec, seulement la SAAQ à le pouvoir de retirer un véhicule du chemin,alors si les camions du Portage font annuellement leurs inspections mécanique et qu'ils réussissent le test, ils sont considérés apte à intervenir. Nous engagerons VOS pompiers dans NOS équipes, plus besoin d'embauche. Entre sortir sur 2 feux de cheminées et une fausses alarmes versus 378 appels plus garde en caserne etc... le choix n'est pas difficile. Bref, je crois bien que RdL est TRÈS satisfaite de voir ou ce situe le service incendie du Portage en ce moment.Maintenant préparer vous citoyens du Portage. Les gros $$$$ arrivent (assureurs et ville de RdL) afin de vous desservir en incendie. Vous aviez encore une certaine latitude maintenant c'est terminé. Bonne chance malgré tous pour la suite des évènements.

    Observateur - 2017-04-27 10:53
  • L'évidence parle ! Mais le maire dit que le conseil municipal est contre la fusion avec RDL ainsi que la population!!! C'est faux, M. Moore, faite un vrai sondage, vous serez surpris. L'avenir passe par un regroupement. Quel est le but cette obstination constante? Garder votre petit pouvoir? Pourquoi il n'a pas de pompiers à NDDP? Parce que tout le monde travaille, dépense et fait des affaire à RDL! Pensez à l'intérêt des citoyens et non aux vôtre! Ensemble nous serions plus fort. Il en va de même pour les autres villages environnants!

    Un résident de Notre-Dame-du-Portage - 2017-04-27 07:42