Publicité
25 avril 2017 - 11:07

Les centres de femmes manifestent devant le bureau de Jean D'Amour

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Une quarantaine de femmes des neuf centres de femmes de la région du Bas-Saint-Laurent ont manifesté le 25 avril contre les coupes du gouvernement et les compressions dans le système de santé devant le bureau de circonscription de Jean D'Amour à Rivière-du-Loup.

Aline Denis, coordonnatrice du Centre-Femmes Catherine Leblond de Trois-Pistoles, estime que son message a été entendu. «Nous avons présenté à la représentante de Jean D'Amour, Solange Morneau, les résultats d'ateliers que nous avons faits avec les femmes. L'augmentation des investissements en santé, en éducation et en infrastructures ne sont que des ''plasters'' sur l'augmentation des tarifs dans les CPE et les diverses coupures qui ont eu un impact sur les femmes», explique-t-elle.

La diminution de l'accessibilité des services sociaux et de santé, les coupes à l'aide sociale et les compressions dans le système de santé des dernières années sont tous des facteurs qui ont un impact sur les conditions des femmes.

Les manifestantes ont également dénoncé les effets de la réorganisation du système de santé sur les familles, qui doivent parfois prendre en charge des malades ou des personnes avec des limitations. «Nous demandons un réinvestissement massif dans les services publics», a souligné Mme Denis.

Les centres de femmes souhaitent que le gouvernement applique les solutions fiscales développées par la Coalition Main rouge. Elles permettraient d'augmenter les revenus annuels du Québec de 10 milliards de dollars, notamment en établissant 11 paliers d'imposition et en augmentant le taux provincial d'imposition des entreprises de 11,9 % à 15%.

Cette action symbolique de visibilité avait lieu dans le cadre de la Semaine d'action des centres de femmes contre l'austérité, qui se déroule du 24 au 28 avril.

 

Publicité

Commentez cet article