Publicité
30 avril 2017 - 06:53

Lorsque printemps rime avec semis

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Le printemps signifie l’arrivée des températures plus chaudes, le dégel de la terre, mais aussi le début des semis à l’intérieur des jardiniers en herbe ou expérimentés. Il s’agit de la solution idéale pour obtenir des fruits et légumes murs à la fin de la saison.

Jeanne Trachy, animatrice des jardins de communautaires St-François et Bellevue pour la Société d’horticulture de Rivière-du-Loup se promènera tout l’été dans la MRC afin d’aider les jardiniers et de leur donner des conseils.

La première étape, pour débuter ses semis, est de définir ses besoins, que ce soit simplement des fines herbes pour assaisonner ses recettes, ou encore la plantation d’un grand jardin à la ferme. «Il faut avoir des semences de qualité, idéalement bio ou de producteurs locaux. Certains réutilisent celles obtenues l’an dernier. La règle d’or, c’est de planter les graines dans la terre à une profondeur de trois fois leur taille et de les identifier», conseille Mme Trachy. Elle suggère également de réutiliser des contenants avec un couvercle en plastique qui se referme, et y faire des trous pour le drainage afin de recréer l’effet d’une serre. Une fois que les plants sont poussés, il est préférable de retirer le couvercle.

«On suggère de planter à l’avance les tomates, aubergines, courges et concombres puisqu’ici la saison chaude est plus courte. Ceux qui veulent obtenir de la laitue plus tôt peuvent aussi débuter leurs semis à l’avance», explique Mme Trachy.  Les tomates doivent être transplantées pour favoriser leur croissance.

Les plants les plus résistants au froid, tels que les radis, carottes, panais et haricots peuvent être plantés à la mi-mai, lorsque le risque de gel du sol est écarté. Jeanne Trachy rappelle que semer les graines à l’intérieur évite qu’elles soient mangées par des oiseaux ou des insectes.

La Société d’horticulture prend les inscriptions pour les jardins communautaires et, offre un soutient aux jardiniers en offrant sporadiquement des ateliers ouverts à tous.

La MRC de Rivière-du-Loup comprend 14 jardins communautaires ou collectifs sur son territoire, situés à Rivière-du-Loup dans les quartiers St-Patrice, Fraserville et St-Ludger, à Cacouna, Saint-Antonin, Saint-Hubert, L’Isle-Verte, Saint-Arsène, Saint-Modeste, Notre-Dame-du-Portage, Saint-Cyprien, Saint-Paul-de-la-Croix, Saint-François-Xavier-de-Viger et Saint-Épiphane.

Plus d’informations : Jeanne Trachy, animatrice jardins (418) 867-5885 poste 102 lesjardinsmrc-rdl@hotmail.com

Publicité

Commentez cet article