Publicité
21 avril 2017 - 06:54

Nokomis exporte du sirop d’érable dans 20 pays

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

L’entreprise Nokomis de Trois-Pistoles a fait sa niche dans l’exportation de produits de l’érable biologiques et traditionnels dans une vingtaine de pays en Europe, en Amérique du Sud et en Asie. Ses propriétaires, Vincent More et Jean-Yves Richard viennent d’investir 1 400 000 $ pour installer leur propre chaine d’embouteillage.

C’est donc la première année que Nokomis embouteille elle-même son sirop d’érable qu’elle se procure en baril auprès d’acériculteurs du Bas-Saint-Laurent, à titre d’acheteur autorisé par la Fédération des producteurs acéricoles du Québec. «Nous achetons la récolte de 80 producteurs, 5 000 barils, pour ensuite filtrer le sirop et l’embouteiller. Nos clients sont des importateurs qui livrent dans 20 pays. Nous vendons aussi des gelées, des bonbons et des sucres que nous faisons préparer en sous-traitance», a expliqué M. More.

Les Japonais et les gens de l’Europe de l’Est sont particulièrement friands de nos produits de l’érable. «Environ 60 % de nos ventes sont pour le marché au détail. La balance, en vrac, est utilisée par les restaurateurs et l’industrie agroalimentaire comme ingrédient», a noté M. More.

L’usine fonctionne à l’année mais comme pour les acériculteurs le printemps est une grosse période. «Nous recevons le sirop des acériculteurs et nous prenons les commandes de nos clients, notre travail peut doubler pendant cette période», a-t-il expliqué. M. More n’hésite pas à souligner qu’il a une bonne équipe pour l’appuyer, une dizaine d’employés.

UN CHOIX JUDICIEUX

Les gestionnaires de Nokomis ont choisi le marché de l’exportation dès le début. «Le marché canadien et américain est bien desservi, nous voulions aller ailleurs. Nous avons vraiment notre niche», a mentionné Vincent More. Un marché qu’il doit traiter avec attention : «Plus tôt cette année, nous en étions à notre neuvième participation à l’exposition Foodex 2017 à Tokyo, au Japon, la plus importante foire commerciale du secteur bioalimentaire de la région de l’Asie-Pacifique et la troisième à l’échelle internationale. Nous devons fidéliser notre clientèle, les gens ont besoin de nous revoir, c’est important pour eux.»

DÉJÀ 12 ANS

La légende amérindienne veut que Nokomis, héroïne personnifiant la Terre, ait été la première à recueillir la sève des érables... Nokomis, l’entreprise de Trois-Pistoles, a été créée par un Français d’origine, Vincent More de Notre-Dame-du-Portage, et trois producteurs de sirop d’érable passionnés de leur métier : Jean-Yves Richard de Saint-Cyprien, Martin et Jean-Pierre Gagnon d’Auclair. MM. Gagnon ont vendu leurs parts à leurs associés en 2009.

Vincent More est arrivé au Québec en 2000. «Je ne connaissais rien au sirop d’érable. Travaillant pour la CORPEX, j’ai eu à accompagner des acériculteurs dans une démarche d’éveil à l’exportation. J’ai tellement aimé ça que j’ai décidé d’aller là-dedans. Je suis bien content de ce choix, je m‘épanouis plus comme entrepreneur. J’adore ça!», a-t-il conclu.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





infodimanche.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. Les commentaires anonymes et négatifs feront l’objet d’une analyse sérieuse et d’une stricte modération. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, infodimanche.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.