Publicité
10 avril 2017 - 15:57 | Mis à jour : 16:05

20 M$ pour agrandir et réaménager le Centre de réadaptation pour jeunes en difficulté

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Toutes les réactions 3

La ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie, Lucie Charlebois était à Rivière-du-Loup le 10 avril pour annoncer un investissement de 19 988 190 $ pour agrandir et réaménager le Centre de réadaptation pour jeunes en difficulté.

Les travaux consistent en un agrandissement de 1 541 mètres carrés, notamment pour un gymnase, et en un réaménagement sur une superficie de 3 273 mètres carrés des divers niveaux du bâtiment existant. Notez que le gymnase sera aussi disponible pour l’ensemble de la population; une entente d’utilisation est à être signée avec la Ville de Rivière-du-Loup.

Autre nouveauté du projet, une aire de vie familiale sera aménagée pour permettre à des membres de familles de jeunes de vivre des moments d’intimité. Certains provenant de plus loin pourront aussi y séjourner une nuit. Les travaux permettront également l’aménagement d’espaces en vue de rapatrier, dans ce même édifice, les services psychosociaux actuellement localisés au Centre hospitalier régional du Grand-Portage.

«Les nouveaux locaux qui les accueilleront seront conçus pour assurer leur sécurité, dans un environnement plus convivial, stimulant et contribuant davantage au développement de leur plein potentiel», a indiqué Mme Charlebois. «Ce sont nos jeunes en région qui ont besoin d’un lieu de qualité, c’est une maison que l’on veut leur donner», a ajouté le ministre Jean D’Amour, député de Rivière-du-Loup – Témiscouata.

Le Centre comprend deux unités, entre autres Le Traversier, une unité ouverte qui accueille un maximum de 10 adolescents de 12 à 17 ans et qui nécessitent un accompagnement soutenu de la part du personnel éducateur et la présence d’un agent d’intervention. L’unité L’Ancrage héberge pour sa part un maximum de 12 adolescents présentant un profil moins sévère, dans un encadrement régulier, en garde ouverte.

«Il y aura un environnement qui répondra davantage à leurs besoins, pendant une période pouvant aller jusqu’à quelques années pour certains d’entre eux», a mentionné Isabelle Malo, présidente-directrice générale du CISSS du Bas-Saint-Laurent. Celle-ci a précisé que le début des travaux est prévu pour le printemps 2018 et la prise de possession des nouveaux locaux pour le mois de décembre 2019. Pendant les travaux les adolescents devront être hébergés ailleurs, le CISSS est donc à la recherche d’un espace de vie temporaire.

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

3 réactionsCommentaire(s)
  • Donne d'une main et enlève de l'autre....
    Notre beau centre de Santé vient de couper tout le personnel de
    Notre Maison a rdl.
    Résidence pour jeunes handicapés physiques et intellectuels.
    Quel incohérence! Il n'en fait pas une publicité!

    Dodo - 2017-04-10 23:43
  • Encore Rdl.. a savoir que le ministre d'Amours vient de là! Arrêtons de centralisé et élargissons nos horizons!! Rdl fait pas grand chose avec tous ces servives anyway

    Andre - 2017-04-10 18:51
  • C'est la même annonce que 2006-2008-2010- 2012-2013-2015. Même chanson tant mieux pour les jeunes mais avant d'avoir un gymnase, une air de vie familial. Il faudrait avant penser avoir plus d'éducateur ( qui sont épuisée et limité par ce que madame Malo leur propose comme condition) qui les accompagnnt, plus d'argent pour le matériel qui date des année 80 ( quand tu as des patins qui la derniere fois ont été porter en 1975 oups. Une belle édifice pour avoir bonne conscience je crois. On oublie les employer et les jeunes dans ce projet. Dommage....:(

    ancien jeune - 2017-04-10 16:42