Publicité
6 avril 2017 - 06:31

Formation en sauvetage sur glace pour les pompiers de Saint-Hubert

Info Dimanche

Par Info Dimanche, web@infodimanche.com

Toutes les réactions 1

Les pompiers de Saint-Hubert ont ajouté une corde à leur arc cette année. En février, ils ont suivi une formation d'une trentaine d'heures et ils sont désormais outillés pour intervenir lors de sauvetages sur glace.

À la suite de l’évaluation des risques que l’on retrouve à Saint-Hubert, avec la présence de quelques plans d'eau, l’élaboration d’une équipe spécialisée en sauvetage sur glace devenait un incontournable.

Dès janvier, les équipements ont été achetés et en février, les pompiers aux habits jaunes se sont baignés par un froid glacial. Leur première fin de semaine de formation a eu lieu au parc des Chutes de Rivière-du-Loup, tandis que la seconde s'est déroulée au lac de la Grande Fourche. 

Les pompiers ont pu analyser différents types de glace, de plans d’eau, de courants. Le centre de formation en sauvetage spécialisé L’Aranéa a donné une formation d’une trentaine d’heures à 12 pompiers sur les techniques de sauvetage avec cordage, sur les types de glace, les techniques de récupération de victime, les niveaux d’hypothermie et la gestion des interventions de sauvetage.

Bien que les lacs soient plus fréquentés en saison estivale, l’accès aux victimes devient encore plus complexe lors des saisons froides. Ainsi, bien que toujours appelés pour ce genre d’intervention, les services incendie se voient trop souvent démunis devant un tel environnement; glace trop fragile, hypothermie, danger de noyade.

En plus d’être formés comme premiers répondants depuis décembre 2013, ce qui les amène à répondre sur des urgences médicales pour débuter des manœuvres afin de réduire le délai avant l’arrivée des ambulanciers, les pompiers de Saint-Hubert améliorent ainsi leur offre de services en situation d'urgence.

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Bravo et félicitations pour cet initiative. Peut être bien que s il arrivait une autre tragédie sur le lac, des vies seraient sauvées.

    SIMONE - 2017-04-09 01:08