Publicité
3 avril 2017 - 06:01

Le Service de la sécurité incendie dépose son rapport annuel 2016

Le Service de la sécurité incendie de la Ville de Rivière-du-Loup a déposé il y a quelques jours son rapport annuel au conseil municipal. Plusieurs faits saillants se démarquent et retiennent l’attention.

Ainsi, 326 appels liés à l’incendie ont été traités par les quatre casernes au cours de l’année 2016, dont 248 à Rivière-du-Loup. À titre de premiers répondants, les pompiers de la caserne de Rivière-du-Loup ont en outre répondu à 204 évènements, portant le total des appels à 452 pour la Ville.

Fort variable avec les années selon la valeur des lieux où se produisent les sinistres, le taux de perte est inférieur à la moyenne des dernières années et surtout, la tangente des pertes est à la baisse depuis 2010. Pour 2016, les pertes sont de 408 600 $, faisant suite aux incendies majeurs des rues Frontenac et Casgrain.

«Depuis quelques années, le nombre d’interventions ne cesse d’augmenter alors que les pertes sont en constance diminution. La formation et la prévention combinées à une optimisation des ressources sont la clé des organisations performantes », explique le directeur du Service de la sécurité incendie (SSI), M. Éric Bérubé.

Le temps de réponse a diminué de 10 secondes par rapport à 2015, se situant en moyenne à 5 minutes 35 secondes. Le cout du service incendie au prorata de la population est lui aussi en baisse. Il était de 84,21 $ par habitant en 2015 et se porte en 2016 à 77,87 $. À titre de comparaison, la moyenne québécoise est de 92,34 $, soit un écart de près de 15 $ par résident.

La prévention incendie demeure toujours aussi névralgique et primordiale pour le Service. Conséquemment, plus de 1680 activités de prévention ont été réalisées dans les résidences, industries, institutions et commerces en 2016. De nombreux plans d’interventions spécifiques ont été réalisés pour des entreprises. De plus, le Service offre des sessions de formation sur mesure aux travailleurs, concernant entre autres l’utilisation des extincteurs, l’utilisation et l’entretien d’appareils de protection respiratoires autonomes, la conception de plan d’urgence, etc.

L’année 2016 aura par ailleurs marqué l’arrivée d’un nouveau camion.

Rappelons qu’en plus de la protection et de la prévention incendie, le SSI de la Ville de Rivière-du-Loup offre les services de désincarcération, sauvetage nautique, intervention en présence de matières dangereuses, sauvetage technique et Premiers répondants. Deux autres fonctions, indépendantes de la sécurité incendie, sont sous la responsabilité du directeur, soit les brigadiers scolaires et le service de la fourrière.

Le rapport annuel est disponible en ligne au www.ville.riviere-du-loup.qc.ca, dans la section « Organisation » (/services municipaux/sécurité incendie). Une version imprimée peut également être obtenue sur demande.

 

Publicité

Commentez cet article