Publicité
1 avril 2017 - 06:57

Rivière-du-Loup mobilisée pour l’avenir du transport aérien en région

Toutes les réactions 1

Le maire de la Ville de Rivière-du-Loup, Gaétan Gamache, participait le 30 mars dernier, à Québec, à une réunion du Comité sur les aéroports régionaux de l’Union des municipalités du Québec (UMQ). À cette occasion, M. Gamache et les membres du comité ont fait le point sur les dossiers prioritaires pour le milieu municipal en matière de transport aérien régional.

Bien que le plan budgétaire du Québec présenté plus tôt cette semaine ne contienne pas d’engagements en ce qui a trait au soutien aux aéroports régionaux, le maire ne perd pas espoir de voir des annonces à cet effet en 2018, dans un contexte où le gouvernement du Québec prévoit déposer prochainement une politique sur la mobilité durable couvrant tous les modes de transport, dont le transport par avion.

C’est pourquoi il entend se mobiliser, avec l’UMQ, afin de faire entendre les priorités municipales en vue du Sommet sur le transport aérien régional, annoncé par le gouvernement du Québec en 2016 et qui devrait se tenir en février 2018.

«Les aéroports régionaux sont des infrastructures névralgiques pour la vitalité économique de nos régions et doivent, à ce titre, être soutenus adéquatement. La Ville de Rivière-du-Loup demeurera active au cours des prochains mois afin que les questions liées aux immobilisations des aéroports, à la desserte aérienne et aux prix des billets d’avion figurent à l’ordre du jour gouvernemental», a déclaré M. Gamache.

Rappelons que le comité a entrepris la réalisation d’une vaste étude, à laquelle la Ville de Rivière-du-Loup entend participer, qui documentera et évaluera les coûts liés au maintien et au développement des pistes, des voies de circulation et des aires de stationnement ainsi qu’à l’acquisition et à la réfection d’équipements de service, de sécurité, d’entretien et d’accueil.

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Bande de rêveurs opportunistes!
    Depuis le temps qu'un tel service essaie
    de s'implanter sans succès tout en syphonant
    nant l'argent du petit citoyen, payeur de taxes.
    Si les petits boss veulent se promener en avion, qu'ils empruntent des navettes à leurs frais.
    En attendant, trouvons le moyen de payer moins cher nos billets sur les transporteurs en place capables d'accommoder tout le monde.

    Flyé - 2017-04-01 13:48