Publicité
17 mars 2017 - 15:41 | Mis à jour : 23:03

Nouveaux tarifs de stationnement dans les CISSS de la région

Francois Drouin

Par Francois Drouin, Journaliste

Twitter Francois Drouin
Toutes les réactions 10

Les usagers des différents stationnements des centres hospitaliers du Bas-Saint-Laurent auront droit à une nouvelle tarification qui sera en vigueur dès le 1er avril. Selon la Direction de la logistique, il s’agit d’une harmonisation découlant de consignes du ministère de la Santé.

Pour le CISSS du Bas-Saint-Laurent, ce sont les tarifs du stationnement du Centre hospitalier régional de Rimouski qui ont fait office de borne témoin. «Nous sommes partis de Rimouski qui est un milieu urbain et sur lequel nous avons enligné nos critères en vue d’établir une tarification juste et conforme à la réalité des sites. Nous avons départagé les milieux urbains», explique Lise Chabot, conseillère-cadre aux communications stratégiques du CISSS.

La majoration s’est donc faite à raison de 75 % pour Rivière-du-Loup et à 50 % pour les centres hospitaliers du reste du Bas-Saint-Laurent. À titre d’exemple, si le tarif hebdomadaire à Rimouski est de 30 $, il a été majoré à 22,50 $ à Rivière-du-Loup et 15 $ pour Notre-Dame-du-Lac, Trois-Pistoles et Notre-Dame-de-Fatima.

Parmi les critères retenus, notons l’équité entre les visiteurs, les employés du CISSS du Bas-Saint-Laurent et les médecins.

TARIFICATION

Ainsi, Rivière-du-Loup voit ses tarifs majorés à la baisse dans les cas du tarif hebdomadaire passant de 33,75 $ à 22,50 $ et du tarif mensuel qui baisse des près de 45 % passant de 81 $ à 45 $. Le tarif maximum journalier augmente de 6,75 $ à 7,50 $. Le prix de la première heure, dont les 30 premières minutes sont gratuites, est de 3,75 $ pour ensuite augmenter à 4,50 $ pour l'heure suivante et finalement atteindre 5,25 $ avant que le tarif maximal quotidien ne s'applique à la 4e heure.

À l’hôpital de Trois-Pistoles, où il n’y avait aucune tarification, le CISSS a fixé le tarif journalier maximum à 5 $, le tarif hebdomadaire à 15 $ et le mensuel à 30 $.

À l’hôpital de Notre-Dame-du-Lac, les hausses tarifaires sont plus senties. Le tarif journalier maximum passe de 3 $ à 5 $, le tarif hebdomadaire 5 $ à 15 $ et un tarif mensuel est maintenant disponible. Il a été fixé à 30 %.

Il est à noter que pour tous les établissements concernés, la nouvelle tarification offre la gratuité pour les 30 premières minutes. À Rivière-du-Loup, les 30 minutes suivantes sont facturées à 3,75 $, soit au même prix que les 60 premières minutes de l’ancienne tarification. Seuls les utilisateurs de moins de 30 minutes y gagnent donc. De plus, le CISSS précise que la tarification journalière maximale s’applique dorénavant au bout de 4 heures.

Bonne nouvelle pour les résidents en centre d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD), pour les visiteurs des résidences à assistance continue et aux proches des jeunes en centre de réadaptation pour les jeunes en difficulté, qui n’auront aucun frais de stationnement à débourser.

Il est à noter que cette politique sera révisée tous les quatre ans. Le CISSS du Bas-Saint-Laurent soutient qu’il ne fait aucun revenu supplémentaire, mais qu’avec cette nouvelle tarification, il s’assure d’éviter des pertes financières qui, autrement, l’obligeraient à prendre des mesures de réductions budgétaires additionnelles.

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

10 réactionsCommentaire(s)
  • A Notre dame du lac je trouve que les installations devraient être mieux installées je veux dire plus fonctionnelles avant de nous demander de payer. Pour cela je ne stationnerai pas la et je ne payerai pas car courir dans le vent et la pluie pour aller chercher un ticket ne me convient pas !!!!!!!!!!!!!!!1

    Si si - 2017-03-19 17:43
  • Pour quand un recours collectif pour récupérer ces frais qui souvent servent à autre chose que la santé?

    Malade - 2017-03-19 12:58
  • Encore plus de voitures hors du stationnement à Rivière du Loup et à Notre Dame Du Lac.

    Maryjo - 2017-03-19 05:19
  • Payer pour attendre à l'urgence, c'est de l'arnaque, c'est du conflit d'intérêt. Plus le temps d'attente est long, plus c'est rentable pour l'hôpital. C'est un frais accessoire que Barrette a oublié. Si vous venez rendre visite à un ami hospitalisé, n'apportez plus de chocolat...le stationnement fait office de cadeau. J'ai visité ma mère dans un hôpital, en France pendant 8 ans....la barrière était toujours ouverte et le stationnement gratuit.. on ne décide pas d'être malade...un peu de pitié pour les défavorisés SVP.

    L'exploité du système - 2017-03-18 17:31
  • Je suis outrée de penser que les bénévoles devront payer pour faire une présence auprès de la clientèle ...

    Lisette Belzile - 2017-03-18 16:18
  • Le député de Matane-Matapédia, selon son habitude, critique mais ne donne pas de solution. Il déplore la hausse des tarifs mais ne dit pas où il faudrait couper pour garder les tarifs actuels. La politique c'est ça: tu chiales mais on ne dit jamais ce qu'on mettrait à la place comme solution

    Nestor Turcotte - 2017-03-18 10:42
  • Très normal, il faut tout faire pour saigner les pauvres et les malades de nos régions, si encore ils prenaient cet argent pour améliorer la nourriture(si on peut appeler cela nourriture) qu'ils donnent à ceux qui sont hospitalisés, quand j'ai dû passer 4 jours à R.-du Loup, je me nourrissait avec des barres de chocolat (même si je n'en mange jamais ou presque) plutôt que de manger ce qu'ils apportaient dans le plateau et qui était vraiment inmageable pour être poli....Allez les Libéraux continuez à nous fourrer, les gens n'auront bientôt plus les moyens de se faire soigner....

    Capitaine - 2017-03-18 10:35
  • On a pas fini de voir les vieux souffleteux et les cardiaques monter le trottoir du boulevard Thériault!
    En n'oubliant pas les convoqués à des rendez-vous pour 8 heures quand le spécialiste se présente à 9 heures.
    Faut pas faire attendre ces Messieurs tout en étant payant pour le stationnement.

    Malade - 2017-03-17 23:16
  • Ben oui... !

    Faut ben que le Pelle-Q reprenne les supposés crédits d'impôts
    qu'ils essaient de nous faire avaler comme des cadeaux avant les
    élections.

    Idem avec les généreuses subventions aux PremierTech, Bombardier, AMT
    de ce monde qui font tellement pitiés !

    Le même gouvernement qui laisse mourir deux travailleurs dans la nuit
    pendant une tempête de neige... sans parler du cafouillage sur la 13.

    On connaît déjà la grande compétence du MT-Cul par ici... sur la 85 par
    exemple, sans parler de la 132.

    J'ai jamais eu aussi honte d'être québécois depuis Charest + Couillard !

    Un X - 2017-03-17 18:46
  • Afin de pouvoir réinvestir dans la santé dirait notre gros Barette!
    Libérez-nous des libéraux!

    Malade - 2017-03-17 17:56